21es Journées de la culture : UNE CHANSON À L’ÉCOLE POUR LES SOEURS BOULAY

Soeurs Boulay

Après le succès retentissant du projet Une chanson à l’école l’an dernier, les 21es Journées de la Culture ont placé la barre bien haut afin de trouver quel artiste allait reprendre le flambeau porté en 2016 par Koriass et signer la chanson qui permettra aux élèves du Québec de donner le coup d’envoi de l’événement. C’est donc un plaisir d’annoncer que Les sœurs Boulay relèveront le défi avec enthousiasme en signant le texte et la musique d’une pièce originale célébrant la culture, qui fera chanter les jeunes de toutes les régions. Elles seront également au nombre des ambassadeurs des Journées, qui se dérouleront les 29, 30 septembre et 1er octobre prochains.

Depuis plus de trois ans, Les sœurs Boulay font des dessins sur les cartes du Québec, mais aussi du Canada et de l’Europe (France, Suisse). Maintenant écoulé à plus de 30 000 copies, leur dernier album les a amenées dans les salles de spectacles et les festivals plus de 250 fois. Chaleureusement accueilli par le public et les critiques, 4488 de l’Amour a été nommé Album folk de l’année au gala de l’ADISQ 2016.
« On est tellement fières parce qu’on aura l’honneur, cette année, d’écrire la « Chanson à l’école » des Journées de la Culture, ce qui veut dire que plein plein de beaux enfants de partout à travers le Québec chanteront nos mots et notre musique avec leur classe. C’est pas tous les jours qu’on a le privilège d’avoir un accès direct au cœur pur et vrai des jeunes, et on a l’intention d’essayer de leur donner le meilleur de nous. On espère vraiment être contaminées par leur beauté en retour », affirment Stéphanie et Mélanie Boulay, dont la mission est de composer une chanson rassembleuse, facile à apprendre, et que l’on peut chanter a capella autant qu’avec un groupe de musiciens ou sur la version enregistrée.
« Une chanson à l’école représente une belle activité brise-glace pour la rentrée. On l’a constaté l’an dernier : elle permet aux enseignants de mieux connaître leurs élèves et aux jeunes de tisser des liens solides dès le début de l’année scolaire », souligne Louise Sicuro, présidente-directrice générale de Culture pour tous.
C’est le vendredi 29 septembre que les élèves du primaire et du secondaire et leurs enseignants feront résonner cette chanson inédite des sœurs Boulay aux quatre coins du Québec et dans les réseaux sociaux.
Un immense succès en 2016
Grande célébration de la culture, Une chanson à l’école offre un merveilleux prétexte au milieu scolaire pour se rassembler et partager une œuvre musicale originale écrite spécifiquement pour les jeunes.
L’an dernier, la chanson de Koriass a connu un immense succès participatif avec pas moins de 255 écoles primaires et secondaires inscrites. Plus haut a par ailleurs eu un impact dans le public, ayant été diffusée à la télévision et, durant quelques semaines, sur les ondes de plusieurs stations de radio.
Au grand bonheur des organisateurs, une trentaine d’écoles ont poussé le concept encore plus loin en prenant l’initiative de tourner des vidéoclips de la chanson et de les diffuser sur YouTube :
Le vendredi 29 septembre, enseignants et intervenants du secteur de l’éducation sont invités à inaugurer les 21es Journées de la culture et à participer en grand nombre à Une chanson à l’école.
Les enseignants qui souhaitent participer au projet trouveront tous les renseignements utiles dans le site des Journées de la culture : journeesdelaculture.qc.ca/une-chanson-a-l-ecole.html
 
Culture pour tous
Les Journées de la culture sont orchestrées par Culture pour tous, organisme qui s’est donné pour mission de contribuer à faire reconnaître les arts et la culture comme dimensions essentielles du développement individuel et collectif en favorisant la participation des citoyens à la vie culturelle. Depuis sa création, cet OBNL multiplie les manières et les occasions de faire rayonner la culture dans toutes les sphères d’activités, du milieu scolaire au milieu du travail.
Le projet Une chanson à l’école est réalisé grâce au soutien du ministère de la Culture et des Communications, avec l’appui de la Centrale des syndicats du Québec.
mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: