Anthrax et Killswitch Engage unissent leur force pour la tournée KillThrax au MTelus

En ce jeudi 25 janvier sous une température à rester au chaud, plusieurs fans de heavy métal se sont pointés le nez dehors pour aller au MTelus pour voir et entendre la tournée KillThrax avec Anthrax, Killswitch Engage et Havok. Cette soirée haute en décibel fut une très belle réussite, ce qui est très prometteur pour 2018.

Après quelques minutes d’attente, Anthrax fait son entrée devant une salle comble et sous une puissante lumière rouge et des jets de fumée fusant de chaque côté de la batterie surélevée ce qui permettait de mieux voir Charlie Benante manier ses baguettes. Le tout a commencé avec une vieille chanson: Among the living, suivi de Caught in a mosh, Got the time. Anthrax n’est pas la première partie de Killswitch Engage mais bien fait partie des deux têtes d’affiche. On a mis le paquet pour cette tournée avec des éclairages époustouflants, des jets de fumée, des escaliers et une affiche à leur effigie au fond de la scène, des aspects scéniques impressionnant pour un groupe métal.

Ils ont pigé dans leur discographie allant de la plus vieille à la plus récente chanson. J’aurais aimé quelques chansons différentes, sans enlever les classiques tels qu’Antisocial, etc. Scott Ian est toujours aussi en feu derrière sa guitare, comme tous les autres membres du groupe qui occupent la totalité de la scène, même Joey Belladonna signe des autographes entre deux solos de guitare. Le son au MTelus était excellent, peut-être était-ce le fait qu’il s’agissait du premier spectacle. Joey était tout en voix. Excellente prestation. Quand ils ont annoncé leur retour à Montréal avec la tournée de Slayer, la foule était en liesse.

L’attente fut longue entre les deux groupes: 48 minutes, mais dès l’introduction avec For those about to rock d’Ac/dc, les cris de la foule fusaient de partout pour Killswitch Engage et leur metalcore. Le chanteur Jesse Leach vêtu d’une veste rouge flash était en grande forme pour ce premier concert après près de 6 mois de pause. Contrairement à Anthrax la scène était dénudée au maximum, le batteur complètement à l’arrière, une affiche avec le nom du groupe, quelques lumières dans le fond de la scène et un excellent jeu de lumière tout le long de leur prestation. Le tout a commencé avec Rose of Sharyn, puis Strength of the mind, dans lesquelles on a pu entendre la puissance de la voix de Leach, passant de cris à une voix plus claire. Un des guitaristes me appelait les années 80 avec son bandeau et sa manière de bouger. Après une prestation comme la sienne pas besoin d’aller au gym, les calories sont brûlées.  Les autres membres ne laissent pas leur place non plus en occupant eux aussi tous les pouces carrés à leur disposition.  En avant des barricades, il devait faire très chaud, car la sécurité donnait de l’eau aux fans, mais le reste du parterre me paraissait un peu tranquille comparé à la prestation d’Anthrax, je ne connaissais pas beaucoup le groupe et j’ai bien apprécié leur musique et leur prestation.

Je n’ai pu assisté à la prestation de Havok vu l’heure hâtive du concert.

Anthrax et Killswitch Engage ont joué 1h30 chacun. Merci à evenko et Greenland Production de leur invitation.

Sujets connexes

%d bloggers like this: