Arion : La fin d’une époque

De la belle visite pour le dernier concert de la saison d’Arion Orchestre baroque qui accueille le violoniste  italien Enrico Onofri, collaborateur de célèbres ensembles dirigés, notamment, par Jordi Savall, Rinaldo Alessandrini et Nikolaus Harnoncourt. Le musicien, qui est aussi chef d’orchestre, s’unit à Arion pour un programme intitulé «Musica notturna», parcourant plus d’un siècle de musique aux thèmes nocturnes, de Biber à Boccherini. Curieusement, «La Musica Notturna delle Strade di Madrid» de Boccherini, qu’on n’avait pas entendu en concert depuis des lustres, figure au programme après avoir été jouée, en début de semaine, par I Musici, à la Salle Bourgie.

Enrico Onofri, violoniste et chef d’orchestre.
Photo fournie par Arion Orchestre baroque.

Outre la participation d’Enrico Onofri, ce concert revêt un caractère particulier, puisqu’il s’agit du tout dernier programme concocté par Claire Guimond, fondatrice d’Arion dont elle est aussi la directrice artistique depuis sa création en 1981. En effet, dès l’automne prochain, madame Guimond partagera son travail avec le bassoniste et chef d’orchestre Mathieu Lussier. Ce dernier, qui a été chef associé de l’orchestre de chambre les Violons du Roy de 2012 à 2018, deviendra le directeur d’Arion Orchestre baroque à l’automne 2020.

Arion Orchestre baroque

Musica notturna

Heinrich Ignaz Franz Biber (1644-1704)
Sérénade Der Nachtwächter pour cordes et basse continue

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Sinfonia tirée de la sérénade La Senna Festeggiante pour cordes et basse continue

Francesco Barsanti (1690-1775)
Concerto no1 en sol majeur pour 2 violons, cordes et basse continue
D’après la Sonate Notturne Op.VI de G.B. Sammartini

Antonio Vivaldi
Concerto La Notte, RV439 pour flûte, cordes et basse continue

Luigi Boccherini (1743-1805)
La Musica Notturna delle Strade di Madrid, op. 30 no 6, G324 pour cordes

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Serenata notturna, K. 239 pour 2 violons, alto, contrebasse, cordes et timbales

À la Salle Bourgie, du 2 au 5 mai

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share