Envoûtante soirée Beethoven et Tchaïkovsky à l’OSM

Amadouer un public tout neuf par la parole éclairante des jeunes mélomanes Magnétisé depuis quarante-deux trop courtes années par les interprétations de l’Orchestre symphonique de Montréal, quelque passage à vide qu’il ait pu parfois éprouver au fil de ces décennies si vite révolues, je ne cesse de m’étonner de la qualité de l’ensemble sous tant de chefs variés invités à…

Lire la suite

Récital du 11 janvier d’Yevgeny Sudbin à la Maison Symphonique – Une publicité lourde à porter à un récital…

Revenons sur le pronostic d’un critique musical du quotidien The Telegraph de Londres: il a auréolé Yevgeny Sudbin d’une prédiction semblable à un trophée un peu lourd à porter avec constance et panache soit celui de «possiblement un des plus grands pianistes du XXIe siècle». Dans le répertoire des concertos de Rachmaninoff, ce sera une tâche de se démarquer réellement…

Lire la suite

Le remplaçant de Mikhail Pletnev – Pourquoi feindre de lire une partition?

En remplacement de Mikhail Pletnev consacré grand pianiste du XXe siècle par la maison de disques Philips dans le cadre d’une série offrant jadis 200 disques compacts, le public montréalais a eu le plaisir d’entendre son remplaçant: le pianiste en résidence à l’Orchestre symphonique de Montréal cette année, soit Yevgeny Sudbin. Il a interprété avec vigueur le concerto no. 2…

Lire la suite

Fulgurant Ballet national de Cuba dans le ballet Carmen

Les ArtsZe.com en vacances à La Havane … En ce jeudi soir, 22 décembre 2017, le théâtre Alicia Alonso de La Havane est rempli d’une jeunesse en forme et d’un public connaisseur fort cultivé venu entendre ou revoir de grands artistes confirmés dans leur art. Au pays classé premier par l’UNESCO en matière d’éducation et de santé, on assiste à…

Lire la suite

Appelle-moi par ton nom: le jardin féérique du premier amour conquis puis envolé

Appelle-moi par ton nom

Le film Appelle-moi par ton nom / Call me by your name Ce qu’est le grand amour?  Comprendrait-on aujourd’hui comment cet amour savait, en 1983, vraiment dire publiquement son nom? Par ce film bouleversant réalisé par Luca Guadagnino et tiré d’un scénario conçu conjointement par James Ivory, Luca Guadagnino et Walter Fasano, on trouve une nouvelle incarnation des motifs lascifs…

Lire la suite

Le pianiste virtuose Serhyi Salov luit de ses dons de plus en plus radieux

L’Orchestre métropolitain fraîchement rentré de sa tournée triomphale en Europe accompagnait jeudi soir 14 décembre le pianiste Serhyi Salov . Il était dirigé à la Maison Symphonique par le jovial chef viennois Christoph Campestrini. Le public, ému du triomphe récent de l’orchestre dans les plus grandes salles d’Europe a chaudement ovationné l’ensemble qui le mérite hardiment. Quiconque a entendu l’orchestre…

Lire la suite

Récital de la sensation de l’heure: âme vagabonde, Lucas Debargue se dévêt de la camisole de force des récitals de piano classique

Récital de Lucas Debargue. Samedi le 9 décembre 2017, Maison Symphonique. Au programme: Domenico Scarlatti (1685-1757): Quatre sonates, deux en ré majeur K 534, K 491, une sonate en mi bémol majeur K 253, une sonate en mi majeur K 531. Frédéric Chopin (1810-1849) Barcarolle en fa dièse majeur opus 60 et Scherzo no.2 en si bémol mineur opus 31.…

Lire la suite

30e Édition du Festival Image et nation: Quelques nouveaux films gais se démarquent

Parmi 112 titres de courts métrages et de longs métrages, la trentième édition du Festival de cinéma gai Image et Nation a révélé quelques belles réussites contemporaines notables (toutes réalisées en 2017) comportant des intrigues variées et intéressantes . En voici quelques-unes: The Wound de John Trengrove nous propulse dans un rite d’initiation et de passage de l’ethnie xhosa (Afrique…

Lire la suite

Jansen, Fröst, Thedéen et Debargue remuent l’auditoire en des heures mélodieuses de pur enchantement

Dans l’enceinte de parfaite acoustique du Palais Montcalm, idéale pour la musique de chambre, les mélomanes de Québec ont ovationné, lundi soir 4 décembre, trois oeuvres bouleversantes de Béla Bartok (1881-1945), Karol Szymanowski (1882-1937) et Olivier Messiaen (1908-1992). Ces trois oeuvres créées au coeur du XXième siècle furent viscéralement interprétées par la poignante violoniste Janine Jansen, les déchirants clarinettiste Martin…

Lire la suite

Martin Helmchen au LMMC: Un récital des plus hautes perfections, point de mire de sa génération

À l’âge de 35 ans, Martin Helmchen vainqueur du Concours international de piano Clara Haskil (édition 2001) atteint les plus hauts sommets de l’art pianistique dans un exigeant programme Schumann et Beethoven à la salle Pollack de l’Université McGill. Ce fut, en effet, le récital de toutes les perfections, car Martin Helmchen appartient à la famille des très grands interprètes,…

Lire la suite
1 2 3
%d bloggers like this: