Black Label Society ravi le MTelus

En ce mercredi un peu pluvieux, le MTelus de Montréal recevait le groupe américain Black Label Society dont la date a dû être changée, car le chanteur Zakk Wylde avait eu un virus. Pour cette soirée, il était accompagné des groupes Eyehategod et Corrosion of Conformity. 

Le premier groupe à fouler les planches était Eyehatedgod de la Louisiane avec leur rock/punk/ blues du sud des États-Unis. Je ne connaissais pas ce groupe. À leur arrivé sur scène, le guitariste nous fait des doigts d’honneur, drôle de manière de faire une entrée! Le style et le genre de prestation qu’ils ont donnés ne m’a pas donné le goût de les suivre après cette soirée, mais certaines personnes aimaient bien leur musique, car on a vu apparaître quelques thrash au milieu de la foule. J’ai bien aimé les 2 dernières chansons avec un tempo un peu plus rapide.

Le second groupe a se présenter sur la scène a été : Corrosion of Conformity de la Caroline du Nord. No cross no crown est leur dernier album sorti en 2018. Avec le report du dernier concert, le groupe avait fait une prestation aux Foufounes Electriques pour ne pas décevoir leur fan. Quelques semaines plus tard, ils sont de retour avec BLS. Dès les premières notes de Bottom Feeder on a vu que la foule, qui était plus nombreuse, voulait voir et entendre le groupe. Le chanteur Pepper Keenan semblait heureux d’être à Montréal. Ils ont enchaîné avec The Luddite, Broken man, Senor Limpio, et la chanson que j’ai aimée Vote with a bullet, pour terminer avec Albatross et Clean my wounds leur chanson la plus populaire. Très bonne prestation de leur part qui a mis la table pour la tête d’affiche.

Dès la fin de la prestation de COC, un large drap fit son apparition au-devant de la scène à l’effigie de Black Label Société. Le groupe a apporté l’artillerie lourde du point de vue de l’éclairage, car il y avait beaucoup de changements de couleur dans les lumières en passant de l’orange au vert, au rose. Le fond de la scène, il y avait un mur d’ampli et au milieu de tout ça on apercevait Jeff Fabb le batteur du groupe. Dès l’arrivée du chanteur/guitariste, la foule était en liesse pour celui qui a commencé sa carrière comme musicien d’Ozzy Osbourne. Avec sa chevelure et sa longue barbe, il porte aussi un kilt. Quand il ne chante pas, il monte sur la petite plateforme pour exécuter ses solos et faire virevolter sa chevelure. Sur son pied de micro, on pouvait apercevoir une croix et des crânes.

Le groupe a débuté avec les chansons Genocide Junkies, Funeral Bell, Suffering Overdue. Pendant la soirée on a vu l’apparition de gros jet d’air sur la scène et avec l’éclairage, l’effet était exceptionnel et entre deux chansons le groupe en a profité pour souhaiter bonne fête au guitariste Dario Lorina. Il y a également eu un hommage à Vinnie Paul et Dimebag, anciens membre de Pantera tous deux décédés. Sur la chanson Spoke in the wheel, le groupe nous a transporté sur leur côté plus tranquille ayant Zakk assis au piano pour jouer et chanter. Mais le groupe nous a gardé le meilleur pour la fin sur Fire it up, Zakk Wylde et il est descendu dans la foule pour interpréter un très long solo, il en a même profité pour aller jouer au balcon juste à côté de moi, que de bons souvenirs. C’était mon premier spectacle de Black Label Society et je n’ai pas regretté ma soirée. Merci à evenko de leur invitation

mm

Written by 

Grand connaisseur de la scène heavy metal, Sébastien a cet oeil de lynx affuté qui lui permet de capturer avec sa caméra des photos exceptionnelles des artistes qu'il aperçoit sur scène et de décrire avec justesse leurs performances. Éditeur-adjoint au webmagazine Les ArtsZé

Sujets connexes

%d bloggers like this: