Carvin Jones: virtuose de la guitare, séducteur de public

The following two tabs change content below.
mm

Suzette Paradis

Suzette Paradis est une journaliste chevronnée ayant fondé Les ArtsZé en août 2016. Précédemment, elle était à la tête de Cinéressources qui a traversé 20 belles années. Ses collaborations en tant que pigistes sont diversifiées - quotidiens, hebdomadaires, mensuels dans des domaines multiples (culturel, alimentation, médecine, politique, etc.)

Pour célébrer le solstice de l’été, le Club Soda avait invité le Carvin Jones Band, une première à Montréal pour ce trio de blues man, chacun virtuose de son instrument avec Carvin Jones lui-même à la guitare, avec à la batterie, Levi Velasquez et à la basse, le romain Mario Ciancarella.

Après une performance remarquée du groupe East of Sunday, Carvin Jones a fait une entrée triomphale, bien que devant une salle réduite de moins d’une centaine de personnes, en arborant un chandail des Canadiens signé Carvin 1. On est vite conquis par le talent de Jones dont la vitesse et la facilité d’exécution à la guitare sont exceptionnelles.

Le spectacle d’une quinzaine de numéros de ses compositions originales a vite fait de prendre son envol car Jones, arborant un chapeau de gaucho, est non seulement un showman sur scène mais il descendra à quelques reprises au parterre dans le public pour exécuter plusieurs chansons et interagir avec les gens.

Son talent se trouve certes dans la technique à la guitare mais également dans son interprétation sentie du blues qui relate souvent les peines d’amour et les tribulations de la vie. Il tire sur ses cordes de guitare comme autant d’émotions à fleur de peau. Il se joue de la guitare parfois avec force parfois avec tendresse devant une salle toute ouie.

Agé de 51 ans, ce natif du Texas, a subi une influence profonde de B.B King, mais aussi de Albert King et Albert Collins.

Pour divertir son public, Carvin Jones utilise tous les trucs du métier: il joue avec sa bouche, fait sonner des notes d’une seule main en déposant la caisse de sa guitare au sol, ou carrément sur son épaule, et réussit à sortir des sonorités étonnantes et humaines de son instrument.

Classé comme un des 50 meilleurs guitaristes de blues de tous les temps selon Guitarist Magazine, Carvin Jones est un talent et un performeur à découvrir. Il a même décroché une commandite de Fender ce qui n’est pas rien. Pour en remettre, il a fait les premières parties ou partagé les scènes des grands comme Carlos Santana, BB King, joué avec Joe Cocker, reçu les louanges d’Eric Clapton et on le compare à Jimmy Hendrix et à Stevie Ray Vaughan.

La voix n’est peut-être pas ce qu’il y a de mieux dans ce talent pur. Mais sa conquête naturelle du public grâce à la simplicité en fait un musicien atypique et un artiste à découvrir. Se disant exempt de drogue et d’alcool, c’est plutôt le gym 6 fois par semaine qui l’attire.

Pour ce qui est de son batteur et de son bassiste, chacun ira de son solo très artistique et époustouflant. Mon compagnon et moi, sortirons bien repu de ce généreux spectacle du Club Soda à Montréal.

Club Soda

Photos: Vincent Azais

mm

Written by 

Suzette Paradis est une journaliste chevronnée ayant fondé Les ArtsZé en août 2016. Précédemment, elle était à la tête de Cinéressources qui a traversé 20 belles années. Ses collaborations en tant que pigistes sont diversifiées - quotidiens, hebdomadaires, mensuels dans des domaines multiples (culturel, alimentation, médecine, politique, etc.)

Sujets connexes

%d bloggers like this: