Charles Aznavour for me? Formidable… 10 témoignages de par le monde

The following two tabs change content below.
mm

Suzette Paradis

Suzette Paradis est journaliste depuis plus de 25 ans. Elle a fondé Les ArtsZé en août 2016. Précédemment, elle était à la tête de Cinéressources qui a traversé 20 belles années. Ses collaborations en tant que pigistes sont diversifiées - quotidiens, hebdomadaires, mensuels dans des domaines multiples (culturel, alimentation, médecine, politique, etc.)

L’effet Aznavour se répercute à travers le monde depuis des dizaines d’années non seulement dans les textes poignants et les mélodies inoubliables de l’artiste, mais Charles Aznavour a créé, bien malgré lui, une communauté de gens amoureux de son oeuvre, des gens de partout au monde, qui grâce aux réseaux sociaux, se sont tissés un univers et des amitiés sans frontières ni race, ni religion, un peu à la manière dont il l’entend lui-même. Entre eux, ils l’appellent Charles comme s’il était un membre de leur famille. Ils sont de la famille Aznavour…

Nous avons tendu la main à quelques-uns d’entre eux pour qu’ils nous disent dans leur langue en français, en portugais, en italien, ce qu’est Charles Aznavour pour eux, et nous leur avons donné la parole…

Longue vie à vous Monsieur Aznavour!

La première chanson qui m’a bouleversée a été Et pourtant… que j’ai apprise par coeur instantanément….ensuite ce fut Viens voir les comédiens et Reste. Vers 15 ou 16 ans, je suis devenue une fan finie de Monsieur Aznavour en regardant Paris au mois d’août. Je voulais être l’hôtesse de l’air. C’était un must d’aller le voir à la Comédie canadienne (devenue le TNM depuis) ensuite à la Place des Arts au Forum et au Centre Bell. J’aime son écriture. J’aime sa voix. J’aime aussi son histoire qu’il sait tellement bien raconter. Étant une grande romantique, Charles Aznavour a toujours su raconter mon histoire à travers ses chansons! Longue vie à vous Monsieur ! – Marie-José Benoit, Québec, Canada

m montage1az
montageaz2
montage1azmontageaz2
montage1azmontageaz2
montage1az
montageaz2montageaz3
« 
bnhgmdhgfdmh

Aznavour à l’Olympia, le spectacle le plus mémorable de ma vie

Roger Bourassa à l'Olympia

J’ai été élevé en écoutant Mouskouri, Bécaud et Aznavour. Le dernier spectacle que j’ai vu en compagnie de ma mère avant son décès, était Aznavour en 2006, à la PDA. Et en octobre 2011, je me suis retrouvé devant l’Olympia de Paris où Aznavour était en vedette. Je me suis dit: « Ce n’est pas réel. Je ne peux pas être à Paris, en face de l’Olympia, cette salle mythique que je n’ai jamais foulé, et ne pas voir Aznavour. » Je me présente au guichet et le préposé me dit qu’il y a des strapontins au balcon ou… 2 billets dans la 4e rangée en plein centre. Je suis toujours convaincu que c’est ma mère qui incarnait ce préposé au guichet. Malgré le coût, nous avons décidé de voir Aznavour. C’est le spectacle le plus mémorable de ma vie. – Roger Bourassa – Québec, Canada

Charles Aznavour : Eu o amo demais

giselda2

Eu era uma criança entre 6 e 7 anos e minha mãe adorava Edith Piaf e Charles Aznavour.Porém,Piaf já havia falecido,uma rádio local apresentava nas madrugadas uma hora de chansons françaises,meu pai trabalhava toda noite e eu escutava o programa de rádio deitada com minha mãe.Foi meu primeiro contato com aquela voz que me encantava e que entre uma canção e outra minha mãe contava alguma coisa sobre aquele cantor que se chamava Charles Aznavour.Esse amor por Charles cresceu comigo,mesmo na minha adolescência entre a bossa nova e a música popular brasileira no seu apogeu Aznavour estava sempre no nosso repertório.

Mas foi na fase adulta em razão desse amor sublime que Aznavour foi extremamente importante e fundamental na minha vida.Quando eu descobri que eu estava com câncer eu coloquei no aparelho do meu quarto o DVD de Aznavour no Carnegie Hall 1995 entre outras providências porque eu já sabia que eu teria 18 meses de confinamento para tratamento quimioterápico.É bastante difícil de explicar tamanho sentimento,estranha reação mas talvez uma auto-defesa…..o DVD rodava 24 horas na televisão,nos momentos de muita dor,muito desespero,eu encontrava conforto olhando e ouvindo Aznavour.

O olhar dele me dizia tudo o que eu precisava ouvir,os gestos dele me enchiam de forças quando eu não podia me mover,Aznavour era a química que eu precisava,era a química que me fazia bem.Eu prometia a ele que ficaria curada para pegar o lenço de La Bohème…hoje tenho dois lenços de La Bohème!O amor faz essas coisas lindas nas nossas vidas e Aznavour não é apenas um ídolo, Aznavour é um pedaço de mim. Eu o amo demais. – Giselda Garay Corrêa, Brésil

Il a enraciné en moi l’envie d’aimer

ouidadJe suis une algérienne des années 50. J’ai connu monsieur Charles Aznavour à travers mes parents. Mon père avait un bar à Babel où je me souviens des disques de Charles que mon père faisait écouter à ses clients: ses chansons, sa voix douce et légèrement tremblotante me transportait. Ce grand monsieur m’a donné. Il enracinait en moi l’envie d aimer.  C’est fou ce que je le sens très proche de moi et mes deux grands enfants l’apprecient autant. Je lui souhaite beaucoup de santé, longue vie et le remercie de nous avoir donné autant d’amour à tous. Il a une voix unique. Merci monsieur Charles,  une enfant d’Algérie qui vous apprécie, vous aime et vous respecte énormément.Vous êtes un grand homme. – Ouidad Drd, Algérie

Charles est celui qui sait parler à mon âme

chrisCharles c’est avant tout une émotion. Charles c’est celui qui grâce à ses mots posés sur les notes justes sait parler à mon âme ….Charles c’est aussi l’artiste avec lequel une relation particulière s’est créée et a pris son envol dans les années 90 avec l’album  » Voilà que tu reviens  » suivi de  » Autobiographie ». J’ai alors ardemment désiré connaître l’intégralité de son œuvre que j’ai très rapidement possédée, écoutée, réécoutée jusqu’à plus soif. Et puis j’ai encore soif … Charles et moi avons en commun ces racines arméniennes. Si ce n’était pas le cas il me toucherait tout autant. Je ne suis pas allée vers lui parce que ….. Il est venu à moi tout naturellement car il a su, su comme personne dire les mots qui mouillent mes yeux lorsqu’il évoque notamment ce temps qui défile si vite, cette jeunesse qui s’envole sans qu’on ne lui ait rien demandé, cette mémoire qui est là et qui saisit des temps forts de nos vies. L’expression de la nostalgie qui jalonne son œuvre me touche tout particulièrement, si fort et dans nul doute pour toujours. Merci à Charles immortel, forcément. – Christine Helvadjian, Marseille

Aznavour, l’homme que j’admire le plus au monde

lilianelopezEl azar tiene esas cosas; yo nací en Buenos Aires, Argentina, el 19 de diciembre (1950) el mismo día y mes que la gran Edith Piaf: Sagitario.

Desde mis 11 años me sentí   atraída por la voz de Charles Aznavour que cantaba por la radio; en esa época los cantantes franceses eran muy difundidos en Argentina y en toda América Latina, competían con los italianos. Aunque yo no comprendía el francés me fascinaba,  con sus canciones Charles Aznavour me transmitía sentimientos, emociones, vibraciones.  En el año 1962 vino por primera vez a la Argentina y estuvo en el programa “Sabados Circulares de Mancera” (tele noir et blanc), ahí pude ver a “la voz” en acción, los gestos, la interpretación y su rostro, esos ojos de mirada profunda, esas “rides” que enmarcaban su boca. A los 12 años ya estaba perdidamente enamorada.

Luego en 1968, gracias a mi abuela pude ir a ver el concierto que dio en Buenos Aires, junto con mi tía nos disputábamos les jumelles pour  voir un peu plus proche l’artiste, parce que nous etions la haut, littéralement au “Paradis”. (Reste, Isabel, El Toreador, et une toute nouvelle Emmenez-moi): Sublime. Je garde les tickets et le programme de luxe).Après chaque fois qu’il venait j’assistais au concert, toujours un fête. Et aussi Aznavour comédien, artiste de cinemá.  Trop tard un soir je suis en train de voir  a la télé Le Passage du Rhin et ma mère m’appelle pour me donner la triste nouvelle que ma grand-mère venait de mourir. 1993, depuis 14 ans Aznavour ne venait pas en Argentine, j’étais déprimée parce que mon père venait de nous quitter, je sentais le besoin de lui dire tout ce qu’il signifiait dans ma vie, qu’il était présent dans chaque instant de mon existence, et d’une façon ou l’autre dans chaque événement important pour moi. Mon mari m’encouragée pour chercher le moyen de le contacter avant d’aller au théâtre. J’ai réussi à aller à un programme télé où il était invité. Je lui ai donné ma carte. Dans un très mauvais français, (pire que maintenant) mais je lui disais que «  j’étais autodidacte et que la prochaine lettre, avec l’aide du dictionnaire serait mieux ».  C’était le 9 juillet (le jour de nôtre Independence nationnele.)  Par la suite,  je lui envoyé des CDs d’un chanteur de tango qu’il aime beaucoup, et de temps en temps il répondait par courrier. Je vous jure que quand j’ai reçu sa lettre j’étais au bord de l’infarctus… Charles Aznavour est un artiste hors pair, complet, c’est l’homme que j’admire le plus au monde, j’admire aussi sa gentillesse, sa simplicité, son naturel, il fait partie de ma famille.  – Liliana Lopez, Argentine

Premier contact avec l’œuvre de Charles Aznavour

A l’âge de 12 ans, en cours de Français, je me trouvais au premier rang. Juste sous les yeux de l’enseignant. Ce genre d’enseignant en fin de carrière avec l’oeil autoritaire mais le plaisir intact de partager son savoir à ses élèves et de les aider à maîtriser la langue.

Un jour, en pleine correction de nos devoirs, je l’ai entendu fredonner un air, rapidement, discrètement, mais suffisamment distinctement pour reconnaître une sorte de refrain. Arrivé chez moi, le soir même, je rechante la mélodie, demandant à mes parents si, par le plus grand des hasards, ils peuvent la reconnaître. « Bien sûr, c’est « Emmenez-moi » de Charles Aznavour ».

Immédiatement, je supplie ma mère de m’emmener en ville le week-end suivant. Nous habitions à une quinzaine de kilomètres de Rennes, en Bretagne. L’envie était trop grande de découvrir ce chanteur et un de ses albums. A l’époque, pour écouter un extrait d’un CD, il fallait demander à un vendeur de le diffuser sur une platine avec un casque. Voici donc qu’à l’âge de 12 ans, je me retrouve un samedi matin, casque sur les oreilles, à écouter « Emmenez-moi » sur l’album live du Palais des Congrès 97/98… et à ce moment précis, j’ai pris une claque. Je dépensais tout mon argent de poche pour acquérir l’album. Une fois dans ma chambre, j’ai du l’écouter, dans la même journée quatre ou cinq fois. Depuis, c’est quotidien. Pas une journée ne peut se dérouler sans qu’une chanson de chanson de Charles Aznavour ne résonne dans mes oreilles. Et j’ai toujours en ma possession ce double album du Palais des Congrès.

Charles Aznavour est toujours présent dans ma vie. Mais qu’est-il pour moi ?

Si on veut parler des mots, il en est l’ambassadeur. Il est le magicien des mots, celui qui trouvera toujours les mots justes, le mot précis, la tournure la plus aiguisée pour décrire un sentiment. A chaque chanson que je peux écouter, de la plus célèbre à la plus ancienne, voire oubliée, j’y trouve l’émotion d’un texte ciselé.

Si on veut parler des textes, c’est un véritable réalisateur. Chaque chanson est un film. Un film que l’on peut voir découler, les yeux fermés, quand on écoute chacune de ses chansons.

Si on veut parler de l’importance qu’il revêt à mes yeux, il est considérable. Charles Aznavour m’a accompagné pendant des moments merveilleux comme pendant des moments douloureux. Il représente la source intarissable de mon énergie. Je dois avouer que je suis un admirateur inconditionnel, au point d’en fatiguer parfois mes amis. Mais l’homme, sa simplicité apparente, son oeuvre, ses mots sont autant de raisons pour lesquelles je lui resterai fidèle. Charles Aznavour est une boussole, un exemple pour certaines situations. Un véritable ambassadeur de vie. Je n’ai jamais eu l’occasion de le rencontrer en personne, mais les quelques échanges épistolaires ont été des grands moments pour moi. Le dernier en date, Charles Aznavour m’a transmis une partition dédicacée à l’attention des mes grands parents à l’occasion de leurs 80 ans. La partition de la chanson sur laquelle ils se sont rencontrés : « Sur ma vie ». – Vianney Mosser, France

Pas un jour sans Aznavour

Charles Aznavour et Alexandre Rosemarin

Aznavour est la personne la plus exceptionnelle que j’ai rencontré dans ma vie. Le jour où à 10 ans ma sœur a mis une pièce dans le jukebox Les deux guitares, j’avais découvert mon dieu. Il ne m’a jamais quitté depuis. Aznavour le plus beau mot de la langue française…. Et si Aznavour n’avait pas existé ??? Pas un jour sans Aznavour ! – Alexandre Rosmarin, Belgique

La passion Aznavour intacte après 50 ans

Françoise Sause
J’ai connu Aznavour il y a plus de 50 ans. Tout de suite j’ai été touchée par cette voix hors du commun et petit à petit il a fait partie de mon univers au point de vouloir posséder ses disques écoutés en boucle. Ensuite il y a eu la folie de le suivre dans ses tournées tant en France qu’à l’étranger de Montréal à New York, de Londres à Rome en passant par les Olympias et autres … Au jour d’aujourd’hui la passion, Aznavour est intacte. – Françoise Sause, Marseille, France

Un mito? Un gigante? Un amico, un padre …

io-e-charlesAvevo 14 anni. Enrico un mio compagno di liceo, un giorno mi disse, dopo avermi conosciuto a fondo, ti voglio fare ascoltare un cantante francese che sono sicuro ti piacerà. Venne a casa mia con una musicassetta di un certo Charles Aznavour che si intitolava « E fu subito Aznavour ».

Non sapevo chi fosse quel cantante, non lo avevo mai sentito nominare, poi ascoltando le sue canzoni, ne rimasi colpito a tal punto che Aznavour divenne la colonna sonora della mia vita. Le canzoni erano tutte in italiano, Aznavour incise molte canzoni in lingua italiana ed addirittura trovai delle registrazioni televisive in cui Aznavour cantava durante gli anni 70 tutte le settimana alla televisione italiana.

https://www.youtube.com/watch?v=QBVBO11plb4

Le canzoni che mi colpirono di più all’inizio erano Non mi scorderò mai (Non je n’ai rien oubliè), La boheme, Devi sapere (Il faut savoir), Ti lasci andare (Tu t’lasser aller) L’istrione (Le cabotin) Dopo l’amore (Après l’amour), Ieri si (Hier encore) Come una malattia (Comme une maladie) Parigi in agosto (Paris au mois d’aout) e tante altre poi a venire. Nel tempo imparai ad ascoltare anche le canzoni francesi fino a quando doìivennero le uniche che ascoltavo. Ero musicista fin da bambino e suonavo la fisarmonica, ma ad un certo punto prima dei miei trent’anni iniziai a cantare. Ecco quello fu un momento molto importante per me. Cantare le canzoni di Aznavour voleva dire viverlo più da vicino. Sentivo le emozioni nascere da dentro non più entrare da fuori, proprio allora iniziai ad avere la consapevolezza che Charles Aznavour per me non era solo un cantante. Aznavour era ed è molto di più. Un mito? Un gigante? Un amico, un padre, chi era veramente per me Charles Aznavour? Non so ancora rispondere a questa domanda quello che potrei dire per rendere l’idea è come se  Charles conoscesse tutta la mia vita, perchè lui ha cantato per me in tutti i momenti belli e brutti , mi è stato vicino, mi ha consolato, ha asciugato le lacrime dei miei amori perduti e mi ha portato il sorriso dei miei amori nati. Ho sempre cantato Lei (she – tout le visage de l’amour) pensando ad un giorno cosa sarebbe stato se avessi incontrato una donna che mi avesse dato modo di cantare per lei questo inno alla donna. Dopo varie vicissitudini amorosi giovanili e meno, il 23 settembre del 2007 finalmente incontrai la donna della mia vita e finalmente da allora ho una donna a cui cantare Lei

https://www.youtube.com/watch?v=T_Cu7V6U5xs

In seguito ho aperto un canale su youtube dove io canto le canzoni di Aznavour . Scelsi come nominativo Aznavour65 perchè il mio anno di nascita è il 1965 e perchè Charles ha fatto un album chiamato proprio Aznavour65.

https://www.youtube.com/channel/UC9qTo06MfzPZ4cfkwYNL5Qg

ma la soddisfazione più grande è quella di aver aperto un canale unicamente dedicato a Charles Aznavour che oggi conta circa 15 mila iscritti ed oltre 12 milioni di visualizzazioni.

https://www.youtube.com/user/MsCharlesAznavour

Inoltre ho aperto su facebook un gruppo dedicato a Charles chiamato « Non je n’ai rien oubliè »

https://www.facebook.com/groups/nonjenairienpublie/

Qui in Italia fino a pochissimo anni fa, di Aznavour non si avevano tante notizie ed io avevo tanta voglia di vedere un suo concerto quindi decisi di andare a Parigi. La prima volta che andai a vedere Charles Aznavour fu il 15 dicembre del 2000 al Palais des Congress. Fu bellissimo ma ero troppo lontano non lo vedevo bene sentivo più che altro la sua voce. L’emozione vera e propria arrivò 4 anni più tardi quando lo vidi sempre a Parigi dalla terza fila del Palais des congress, vicino, molto vicino , potevo quasi toccarlo. In quella sera dell’ 11 maggio del 2004 riaffiorarono in quelle due ore di concerto gli ultimi 20 anni della mia vita.

Tutte le mie vicende, tutti i miei amori, tutti i miei dolori e le mie gioie, tutto tornò a galla durante quelle due ore meravigliose in cui Charles cantava finalmente guardandomi negli occhi. Da li poi ho visto tantissimi altri concerti, perchè Charles poi venne anche in Italia nel 2009 nel 2010 nel 2011 e nel 2014 ed in ultimo lo scorso settembre 2016 a Roma. Nel 2010 a Venezia e proprio a Venezia prima del concerto è accaduta la cosa più bella che mi potesse accadere. Ho conosciuto Charles Aznavour e questo specialmente grazie a Mia moglie Angela.

Ecco come è accaduto.

A Venezia prima del concerto di Charles Aznavour, ho assistito alle prove sotto il palco. Sono stato tanto tempo a guardare il grande Aznavour. Poi a fine prove, aspetto che scende dal palco e  gli tendo la mano, lo ringrazio per la sua musica e  le sue canzoni, lui mi guarda, mi sorride, mi stringe la mano e mi ringrazia a sua volta. Più tardi, trovo l’hotel dove alloggiava Charles e proprio innanzi al suo hotel, vedo la sua segretaria. Mia moglie mi spinge a farmi avanti per chiederle come potevo fare per avere una foto insieme a Charles, quindi mi avvicino alla segretaria e il suo uomo di scorta. Dico loro che ero un estimatore di Aznavour da 30 anni, che andavo a i suoi concerti, cantavo le sue canzoni ed il mio sogno era fare  una foto insieme a Charles Aznavour. Loro si guardano,  si parlano un istante e poi mi danno appuntamento alle 21, poco prima del concerto, innanzi allo stesso hotel. « Le faremo fare la foto con Charles », mi dicono. E così fu. Alle 21.15 vedo Aznavour che arriva con le mani in tasca ed il cappello scuro, mi guarda, gli sorrido e la segretarie gli dice che io volevo farmi una foto con lui. Charles torna indietro e dice: « prego! » Un sogno di 30 anni, avveratosi in pochi istanti, ecco come ho conosciuto il mio grande Charles Aznavour!!!

https://www.youtube.com/watch?v=1k6hdZPIWI0

In seguito ho avuto la fortuna di vedere ancora Aznavour nei vari backstage ed ho avuto anche l’onore di conoscere alcuni dei suoi musicisti, come Eric Willms, Erik Berchot, Claude Lombard, Magali e Yannik Deborne. Ho un gruppo su facebook chiamato Non je nai rien oubliè dove condividiamo tutti noi fan tutto ciò che riguarda il nostro grande meraviglioso gigante Charles Aznavour.

Ho tantissimo cose di Charles Aznavour, la raccolta integrale nel cofanetto dell’Arco di Trionfo, tutti i suoi DVD, films dischi in vinile tutti i suoi libri, poi ho la mia fisarmonica, l’unica al mondo a chiamarsi « Aznavour65 », la mia autovettura è targata AZN65, poi ho un microfono firmato da lui dopo il concerto di Venezia, una dedica ed un fazzoletto della Boheme regalatomi da alcuni amici francesi anche loro fan di Aznavour. Insomma questo è quello che Aznavour è per me, un gran pezzo della mia vita!!!

Un’altra grande gioia al concerto di Roma del 14 settembre scorso quando ho potuto fare personalmente tantissime belle foto di Charles. Eccole

https://www.facebook.com/photographybyalfredo/photos/?tab=album&album_id=1082849951829233

https://www.facebook.com/photographybyalfredo/photos/?tab=album&album_id=1087055718075323

 – Alfredo Ciccognani, Italie

 

 

 

mm

Written by 

Suzette Paradis est journaliste depuis plus de 25 ans. Elle a fondé Les ArtsZé en août 2016. Précédemment, elle était à la tête de Cinéressources qui a traversé 20 belles années. Ses collaborations en tant que pigistes sont diversifiées - quotidiens, hebdomadaires, mensuels dans des domaines multiples (culturel, alimentation, médecine, politique, etc.)

Sujets connexes

%d bloggers like this: