CLAUDE SAUCIER présente C’EST SI BON Les plus belles musiques de nos souvenirs

L’émission C’est si bon animée par Claude Saucier sur les ondes d’ICI Musique les samedis de 16 h à 19 h, a vu le jour à l’hiver 2012 et est rapidement devenue un rendez-vous musical incontournable du weekend. L’album C’est si bon, comprenant 18 pièces légendaires, disponible le 21 octobre chez Musicor, se veut le prolongement discographique de l’émission où le mélomane animateur revisite avec bonheur les grands succès des années 1930 à 1970.

Que ce soit via le swing des big bands, les musiques de Broadway, celles du cinéma américain ou encore les grandes voix des crooners et des divas de la pop et du jazz de l’époque, Claude Saucier se fait maître du temps grâce aux plus belles musiques de nos souvenirs. De Dean Martin à Glenn Miller, Andy Williams, Nat King Cole et Sinatra en passant par Brenda Lee, Sarah Vaughn, Connie Francis, Dinah Washington et autres artistes mythiques, Claude Saucier a fouillé dans un intarissable répertoire pour concocter un album d’une grande élégance, à l’image de l’émission et de son animateur.

L’album C’est si bon sera offert en primeur pour écoute sur ICIMusique.ca du 14 au 21 octobre.

Rappelant l’histoire derrière l’émission et l’album C’est si bon, Claude Saucier raconte : « Quand j’étais tout petit, à six ou sept ans, le dimanche, le plus vieux de mes frères branchait sa table tournante sur la radio familiale. Il me tendait ses disques 78 tours et me disait : “Claude, fais-nous jouer de la musique.” Il y avait de tout : Elvis, La valse des patineurs, Doris Day ou les Compagnons de la chanson. Plus de soixante ans après, je fais encore jouer de la musique. J’ai été chanceux, j’ai eu l’occasion de vivre les trépidantes années 50, les géniales années 60, et la folie des années 70.

J’ai pu assister et même participer à trois grands phénomènes qui ont touché la musique dans la première moitié du 20e siècle. Le premier fut la naissance du jazz dans le sud des États-Unis. Cette musique allait créer les bases fondamentales de presque toute la musique populaire d’aujourd’hui. On a vu éclore presque simultanément divers genres issus du jazz, comme la musique swing, le doo-wop, les crooners, les divas.

Le deuxième phénomène est technologique. On a trouvé le moyen d’enregistrer la musique. Les appareils se sont rapidement raffinés et simplifiés, gagnant en qualité. Le troisième phénomène, ce fut la radio. Au début des années 50, avec l’invention du transistor, les appareils se sont miniaturisés et la musique s’est littéralement répandue partout. Et les années ont passé. Inexorablement, le répertoire des années 40 et 50 a laissé sa place à “plus jeune et plus fou” et est tombé dans l’oubli. »

Please follow and like us:
mm

Written by 

Sujets connexes

Vous aimez? Partagez!

%d bloggers like this: