Corteo du Cirque du Soleil : un univers festif et ludique

Le Cirque du Soleil présente une nouvelle version de Corteo au Centre Bell qui dans sa version originale en 2005 a déjà été vue par huit millions de spectateurs. L’histoire met en vedette Mauro, le clown, imaginant ses propres funérailles dans une ambiance de fête foraine, une célébration de la vie et de l’après-vie du clown.

 

Pour l’occasion, une scène composée de deux plateaux tournants sur lesquels un labyrinthe inspiré du motif du dallage de la cathédrale de Chartres a été reproduit et installée latéralement dans l’enceinte du Centre Bell.  Les spectateurs sont donc assis face à face.  À l’arrivée de ceux-ci deux gigantesques rideaux polichinelles de style baroque, cachent la partie centrale de la scène.

Le spectacle est présenté en deux actes avec un entracte de vingt minutes. Six musiciens habillés en arlequin et installés aux quatre coins de la scène jouent la musique. Tout au long du spectacle, les clowns font leurs numéros dont celui de Golf mettant en vedette le géant tentant de frapper son meilleur coup.  Puis, dans une confusion et un désordre total, huit personnages tenteront de présenter la pièce Roméo et Juliette dans un mini-théâtre.

Les meilleurs numéros des clowns sont celui de Mauro avec sa clownesse suspendue sous quatre immenses ballons remplis d’hélium qui survole les gradins avec l’aide du public qui lui donne des poussées afin qu’elle s’envole toujours plus haut.  Ainsi que celui du virtuose Loyal Souffleur interprétant une mélodie accompagnée par le clown rêveur et le clown géant créant de la musique sur des verres en cristal alors qu’autres artistes jouent avec des bols tibétains: le résultat est à couper le souffle.

Plusieurs numéros aériens sont au rendez-vous. D’entrée de jeu, une superbe performance de quatre acrobates s’exécutent sur trois lustres géants composés de milliers de parures et de colliers de perles, au-dessus du lit où Mauro, mort y est étendu.  Un couple d’acrobates séduit le public avec un numéro sur des sangles aériennes faisant appel à l’agilité, la force et l’équilibre. L’acrobate qui s’exécute sur des pans de tissus suspendus démontre élégance et agilité. Le numéro de pôle suspendu est tout aussi exigeant pour l’acrobate, mais il est moins spectaculaire étant donné que la pôle est statique.

La prestation mettant en vedette des acrobates virevoltant sur des lits trampolines est tout à fait enivrante.  Elle sera suivie par un numéro exaltant sur des roues Cyr regroupant cinq artistes.  Un équilibriste incroyable démontre son savoir faire en escaladant des échelles qu’il conserve en équilibre. Il soutirera les exclamations du public tant le niveau de difficulté est élevé.

La finale intitulée Tournik rassemble des acrobates qui s’entrecroisent dans une structure cubique de barres fixes, deux autres barres sont disposées de chaque côté.  Les athlètes s’élancent d’une barre à l’autre, changent de direction dans un synchronisme parfait.  Tous les acrobates, artistes, clowns viennent saluer la salle qui les acclament.

Ce spectacle du Cirque du Soleil exploite grandement les éléments traditionnels du cirque: jonglerie, clowns à profusion, ambiance ludique où se mêlent nains, géant, anges, arlequin dans une grande parade.  Au cours des numéros acrobatiques, l’effort physique déployé afin de réaliser les figures est incroyable pourtant pour les spectateurs tout semble tellement facile.  L’agilité, l’élégance, le synchronisme sont également des qualités que les artistes doivent contrôler parfaitement.

Ce spectacle est remarquable et demeure une une activité de choix à faire en famille au courant de la période des Fêtes.

Le Corteo sera présenté au Centre Bell jusqu’à la fin décembre. Consultez l’horaire complet sur le site d’Evenko.

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share