Cowboy Junkies: succès au Théâtre Corona

Ce ne sont pas tout les groupes de musique qui peuvent se permettre de monopoliser une salle de concert à eux seuls: Cowboy Junkies fait partie de ceux-là. Devant des spectateurs qui, pour la plupart, connaissaient bien le groupe (l’un deux m’avoua l’avoir déjà vu en concert 4 fois), les artistes ont joués ce soir plus de 2h.

Démarrant calmement (voix douces, rythmes lents), la première partie est composée d’anciennes chansons ainsi que certaines inédites. Alternant entre Folk, Rock et Country, le public applaudi chaque morceau. On reconnaît tout de suite un groupe qui ne compte plus les concerts derrière lui. Chaque musicien connaît sa place, jouant parfaitement sa partie. Sans aller jusqu’au solo, certains morceaux leur permettent de s’exprimer plus librement.

Margo Timmins, la chanteuse, tantôt assise sur un tabouret ou déambulant sur la scène, a une voix douce mais puissante.

Ce premier set d’à peine 50 minutes se termine sur « Sing me a song ». Après une courte pause les membres reviennent sous les applaudissements nourris. On s’installe pour un seconde partie plus longue permettant de se laisser emporter par la musique.

Tour à tour calme sur « Dreaming », plus crooner avec « Southern Rain », ou Country assumé sur « Black Eyes Man », c’est avec talent que Cowboy Junkies navigue à nouveau entre différents styles sans pour autant renier son identité. Ceci grâce à la voix de la chanteuse mais aussi à l’adresse des musiciens.

Quelques moments particulièrement intimes ont jalonné la soirée, notamment avec l’intemporelle « Sweet Jane », et le plus personnelle « Fairytale ».

Le concert se finit après une chanson mettant à l’honneur les musiciens, puis deux rappels sous l’ovation de l’auditoire.

Membres du groupe: Margo Timmins, Michael Timmins, Alan Anton, Peter Timmins

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: