THE CRANBERRIES, le 23 septembre à la Maison symphonique

The Cranberries

The Cranberries viennent tout juste de lancer Something Else, un album incluant des versions revisitées de leurs succès majeurs, ainsi que du tout nouveau matériel, dont le premier extrait « Why ». L’album est en vente dès aujourd’hui via BMG en format numérique et sur CD. On y retrouve des classiques des Cranberries tels que « Linger », « Zombie », « Dreams » et « Ode To My Family »… ré-enregistrés avec des arrangements orchestraux et acoustiques afin de célébrer le 25e anniversaire du groupe. CLIQUEZ ICI pour toutes les options d’achat et de téléchargement.

L’an dernier, pendant deux semaines à l’Université de Limerick, résidence de l’Irish Chamber Orchestra, le groupe a replongé dans son passé. Dolores a enregistré des pistes de voix alors que de petites cabines étaient créées afin d’enregistrer les instruments comme s’ils étaient joués en direct sur scène. Elle n’était plus une enfant, chantant ses chansons incroyablement matures d’un point de vue inexpérimenté, mais bien une femme, avec la capacité d’insuffler ses expériences de vie dans la musique, avec l’avantage d’avoir du recul. « Je les préfère ainsi », dit-elle à propos des nouveaux enregistrements des anciennes chansons, « avec un peu plus d’expérience derrière elles, et avec un nouveau souffle. Elles sont à nouveau rafraîchissantes. »

Alors que le disque prenait forme, trois nouvelles chansons y ont été ajoutées, afin qu’il ne s’agisse plus que d’un élan de nostalgie proustienne. La première a été “The Glory”, que Dolores a écrite dans les salles de répétition de l’Irish Chamber Orchestra à l’Université de Limerick. Elle a ensuite ressorti deux chansons qu’elle gardait dans sa réserve personnelle, attendant de trouver le contexte idéal pour les dévoiler : “Rupture” (« à propos de la dépression, du sentiment d’être dans ce trou noir et d’avoir de la difficulté d’en sortir ») et le premier extrait de l’album, « Why” (« écrite tout juste après le décès de mon père, une période très difficile »).

Témoignant de l’extraordinaire talent de Dolores et Noel pour composer des chansons, les nouvelles additions au répertoire des Cranberries n’ont rien à envier aux anciennes. Lorsqu’ils ont commencé à finaliser l’album, ils ont décidé de l’intituler Something Else, un clin d’œil au Everybody Else… du premier disque. Le nouveau titre n’est ni la promesse de projets à venir ni emprisonné dans le passé.

Couverture officielle de l’album
Photo prise par Andy Earl, le photographe de la couverture d’Everybody Else Is Doing It… des Cranberries

En vente dès maintenant!

Afin de célébrer la parution de leur nouvel album, The Cranberries seront en tournée à travers les États-Unis en septembre et octobre, avec quelques arrêts au Canada. Veuillez consulter l’itinéraire complet de la tournée ci-dessous. Venez faire l’expérience des plus grands succès des Cranberries joués avec un quatuor à cordes!

Dates de la tournée Something Else

11 Sep – Nashville, TN; Schermerhorn Symphony Center
13 Sep – Atlanta, GA; The Tabernacle
16 Sep – New York, NY; Terminal 5
18 Sep – Washington, DC; The 9:30 Club
20 Sep – Philadelphia, PA; The Fillmore
21 Sep – Boston, MA; House of Blues
23 Sep – Montréal, QC, Canada; Maison Symphonique – Place des Arts
24 Sep – Toronto, ON, Canada; Rebel
26 Sep – Detroit, MI; The Fillmore Detroit
28 Sep – Chicago, IL; Riviera Theater
29 Sep – Council Bluffs, IA; Stir Cove at Harrah’s Casino
01 Oct – Denver, CO; Paramount Theatre
04 Oct – San Francisco, CA; Masonic Auditorium
06 Oct – Los Angeles, CA; The Wiltern

Les préventes du groupe/fan-club commenceront le 2 mai à 10 h (heure locale). Des forfaits VIP seront offerts.

The Cranberries

À l’automne 2013, alors que sa ville natale de Limerick se préparait à entamer son année comme Ville culturelle irlandaise en 2014, l’auteure-compositrice-interprète du groupe The Cranberries, Dolores O’Riordan a été approchée par la ville pour jouer lors d’un concert exceptionnel. La veille du jour de l’an, elle allait interpréter quatre chansons tirées de son célèbre répertoire — trois des Cranberries, une solo — en compagnie de l’Irish Chamber Orchestra sur une scène érigée à l’extérieur de l’hôtel de ville. « C’était une superbe soirée », se rappelle-t-elle.

À ce moment, alors qu’elle chantait des chansons ayant traversé les générations, se retrouvant dans une formidable variété d’endroits de la culture populaire, de publicités d’autos léchées à la trame sonore de Mission: Impossible en passant par toutes les radios, où le mélange de tendresse et de fureur se retrouvant dans le chant de Dolores était immédiatement reconnaissable, elle a réalisé qu’un anniversaire était imminent. L’année suivante, 2015, marquerait le 25e anniversaire de la formation des Cranberries, le groupe irlandais qui a dominé un coin particulier des années 1990. On peut placer les premiers albums des Cranberries quelque part au milieu de la trajectoire menant de Reading, Writing and Arithmetic de The Sundays et In My Tribe de 10,000 Maniacs à Jagged Little Pill de Alanis Morissette, tous ces disques explorant une nouvelle et fascinante féminité sans compromis et comblant l’écart entre une sensibilité indie et un énorme et inattendu succès mondial.

Sans aucun doute, The Cranberries ont eu un immense impact, émergeant pendant une époque d’émancipation post-Madonna. Les chiffres sont impressionnants. En l’an 2000, The Cranberries cumulaient plus de 40 millions de ventes pour leurs quatre premiers albums, Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We?No Need to ArgueTo The Faithful Departed et Bury The Hatchet. Ils ont instantanément connu le type de popularité aux États-Unis que d’autres groupes prennent dix ans à atteindre, avec un ratio de succès et de célébrité égalé seulement par U2 et Sinead O’Connor parmi leurs compatriotes irlandais.

Dolores avait 18 ans lors des débuts des Cranberries. « Vraiment », dit-elle, « Je n’étais qu’une enfant à l’époque. » Elle n’était sortie de l’Irlande qu’une seule fois, pour visiter sa sœur à Londres. « J’étais une fille de 18 ans innocente en plus. Je n’étais pas mature. J’étais plus comme une fille de 15 ans. » Lorsque Michael Stipe de REM est venu observer le tournage du vidéoclip de leur omniprésent premier succès, « Linger », une chanson douce, mais qui est habitée par l’intensité enflammée de l’amour, Dolores ne comprenait pas pourquoi. « Et lorsque nous sommes revenus d’Amérique, nous avons rencontré Bono, à peu près à la même période. Il était tellement gentil avec nous. » Ces mystérieuses rencontres ont continué pendant toute la décennie. « J’ai probablement été très chanceuse que les chansons soient si populaire, mais il y avait aussi des inconvénients, comme de grandir sous le regard du public. Je n’ai pas eu de transition normale entre l’école secondaire et l’université ou la vraie vie. C’était surréel. Le succès me dépassait, vraiment. Et lorsque tu deviens populaire à ce point, tu es tellement occupée à travailler que tu n’as pas le temps de t’arrêter et de réfléchir à ce qui t’arrive. »

25 ans plus tard, c’est peut-être maintenant le moment de réévaluer les choses. Une demande inhabituelle provenant de la téléréalité américaine The Bachelorette a été l’occasion pour Dolores de reprendre contact avec l’autre auteur-compositeur des Cranberries, Noel Hogan, après que le groupe ait pris une pause en 2012. Les producteurs de l’émission leur ont demandé de chanter pour le couple de concurrents lors de leur dernier rendez-vous pendant la finale de la saison, à la cathédrale Christchurch de Dublin. Bien qu’elle ait partagé son temps entre le Canada, New York et l’Irlande ces dernières années, ce dernier endroit est celui qui influencera toujours le plus la chanteuse des Cranberries. The Bachelorette rejoignant près de 10 millions de téléspectateurs américains, une nouvelle génération était soudain désireuse d’en savoir plus à propos du groupe.

Depuis le sommet de leur popularité dans les années 1990, The Cranberries n’ont pas été inactifs. Ils effectuent encore des tournées et enregistrent encore des chansons pour le fidèle public qu’ils ont amassé (incluant plus de 4 millions d’abonnés sur Facebook) grâce à des chansons qui possèdent à la fois des refrains immédiatement accrocheurs et la qualité intemporelle des classiques.

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: