Dernier show de Frank Mullen à Montréal avec son groupe Suffocation.

Dernier tour de piste pour le chanteur Frank Mullen au sein du groupe Suffocation en sol montréalais avec la participation de Cattle Decapitation, Krisiun et Visceral Disgorge aux Foufounes Electriques.

Ma soirée a commencé avec un groupe brésilien Krisiun dont le style s’apparente au death metal, mais avec une voix un peu moins profonde. Le trio est formé d’Alex Catmago aux voix et à la basse, Moyses Kolesne à la guitare et Max Kolesne à la batterie. Même s’ils sont seulement trois, leur musique est intense, mélodieuse et brutale. Le chanteur a une excellente voix rauque et un habile jeu de basse même lorsqu’il fait vaciller ses cheveux quand il ne chante pas. De l’autre côté de la scène Moyses, guitariste nous livre des solos épatants, seul petit faible c’est que les membres soi un peu statique.

Ensuite c’est à Cattle Decapitation de prendre place sur la scène des Foufounes Electriques, avec un style différent des prédécesseurs et un son plus rapide, mais ce qui les différencie c’est la voix du chanteur, un peu plus aiguë mélangée de cris plus lourds. Étant cinq sur la scène, il ne restait pas grand place pour bouger, bien que l’espace ait été utilisé à son plein potentiel. Le groupe a eu de la difficulté du côté sonore, car la voix du chanteur ne se faisait pas entendre correctement. La foule était très active  devant la scène au point où cela était périlleux.

Pour terminer cette soirée death metal, les pionniers de 30 ans d’expérience Suffocation était au programme. Frank Mullen, le chanteur du groupe, a décidé d’accrocher son micro, car il trouve éreintante la vie de tournée, la salle était donc à sa pleine capacité et la foule en liesse. Dès que la chanson Thrones of blood a commencé la foule s’est mise en mode violence. Au point où il fallait être très courageux de se présenter au milieu de la salle. Ensuite nous avons eu droit aux chansons Effigy of the forgotten, Funeral inception, Pierced from within, Surgery of impalement, Dismal dream, Jesus wept, As grace descends, Liege of inveracity, Breeding the spawn, Catatonia et au rappel Souls to deny, Infecting the crypts.

Ce fut une très bonne soirée de musique extrême, seul le son a été un peu défaillant. Tous ceux qui étaient présents vont garder un bon souvenir du dernier concert de Frank.

Sujets connexes

%d bloggers like this: