Dévoilement de la programmation du 2e Festival Plein(s) Écran(s) mondialement accessible du 22 novembre au 2 décembre !

C’est aujourd’hui lors d’une conférence de presse que le festival Plein(s) Écran(s) a dévoilé la programmation de sa 2e année. Un programme bonifié et davantage d’activités autour du court sont également proposés. Rappelons que l’équipe du festival a récemment annoncé que le film d’ouverture sera La course navette de Maxime Aubert, mettant en vedette Théodore Pellerin. Le film a notamment remporté le prix de la Meilleure réalisation québécoise lors du dernier Festival Regard : Festival international du court métrage au Saguenay.

Cette année, Plein(s) Écran(s) programme 24 courts métrages québécois et 8 films français du 22 novembre au 2 décembre prochain. Fidèle à lui-même, le festival mettra chaque jour gratuitement en ligne 3 courts métrages exceptionnels reflétant la diversité de notre cinématographie pour une durée de 24 heures, il suffit d’AIMER la page Facebook de Plein(s) Écran(s) pour en profiter pleinement. Nouveauté de cette 2e édition : le Week-end du court français présenté par le Festival international du court métrage à Clermont-Ferrand (France), sous forme de carte blanche, avec l’appui du CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée). Les 25 et 26 novembre, place au meilleur du court français !

Tous les soirs à 19h30, une séance de questions/réponses permettra aux festivaliers d’interagir en direct avec les réalisateurs des films présentés pendant la journée. Les séances seront conduites de main de maître par Nicolas Krief, animateur et scénariste aguerri du milieu et Guillaume Laurin, lui-même réalisateur et comédien.

Primeur de cette 2e année du festival Plein(s) Écran(s) : le 2 décembre, le cinéaste de renom Robert Morin, fera l’objet d’une trospective lors de laquelle seront diffusés consécutivement 3 des courts métrages les plus marquants de sa carrière. Cette diffusion sera suivie d’une classe de maître de Robert Morin au Monument-National et sera accessible par l’entremise de Facebook Live. Cette classe de maître précèdera la remise de prix et sera aussi ouverte au public. Cette soirée sera certainement un moment de célébration festive qui terminera en beauté les activités de cette 2e année de Plein(s) Écran(s). Bien qu’ouverte à tous, les places y seront limitées aux premiers arrivés. 

Les courts métrages seront en lice pour remporter le Grand Prix Plein(s) Écran(s) présenté par Post-Moderne, le Prix du Jury, le Prix du Jury Étudiant, le Prix Télérama, le Prix du Public (Québec) et le Prix du Public (France), le tout cumulant plus de 20 000 dollars en services, en plus d’autres prix de visibilité et d’accès aux festivals partenaires. Tout cela s’accorde parfaitement avec l’objectif de Plein(s) Écran(s) qui est la promotion du court à sa juste valeur.

Le jury de ce 2e festival confirme la pertinence de Plein(s) Écran(s) cette année encore : Danny Lennon, fondateur et directeur de PRENDS ÇA COURT et programmateur invité de Cannes Court métrage/Short Corner depuis 2005, Helen Faradji, critique émérite du Québec, collaboratrice notamment de la revue 24 images et de Ici Radio-Canada Première et Vincent Biron, réalisateur lauréat de nombreux prix aussi bien ici qu’à l’international. Le festival Plein(s) Écran(s) a su encore une fois retenir la collaboration de jurés experts et reconnus.

Lors de sa première année, grâce à la plateforme de diffusion mondiale que représente Facebook, le festival Plein(s) Écran(s) a pu joindre plus de 1,8 million de spectateurs et récolter plus de 720 000 visionnements à travers 52 pays. Le géant américain assure d’ailleurs son soutien au festival, étant un proche collaborateur depuis ses débuts.

Le festival Plein(s) Écran(s) n’aurait jamais pu prendre la place souhaitée sans ses partenaires, qu’ils soient officiels (Post-Moderne, IXION Communications, Département caméra), institutionnels (SODEC, CNC) ou médiatiques (Télérama, Urbania). Il a pu aussi compter sur le soutien de SPIRA, Québec Cinéma, La Brasserie Trou du diable, Ben Oui Productions, le Festival international du court métrage à Clermont-Ferrand, ainsi que le Monument National. Plein(s) Écran(s) souhaite les remercier chaleureusement de leur appui.

Sujets connexes

%d bloggers like this: