Diana Krall, des interprétations veloutées et en finesse

Le mercredi 29 novembre, Diana Krall présentait le premier de deux spectacles à la salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts.  Sa tournée 2017-2018 – Turn up the quiet tour, nommée d’après son nouvel album est produite par le défunt Tommy Lipuma.  Une soirée de retour aux sources remplie de grands classiques du Jazz américains.

La pianiste et chanteuse canadienne est accompagnée par quatre musiciens (guitare, violon, basse et batterie).  Elle amorce son spectacle de 2h sourire aux lèvres, en saluant la salle en français, sous les applaudissement chaleureux des spectateurs.  Elle s’installera ensuite au piano pour la suite de la soirée.

Comme première pièce de la soirée, elle a choisi Deed I do. Ensuite tirée de son nouvel album, elle interprétera L-O-V-E,  Isn’t It Romantic, Night And Day,  Blue Skies, Moonglow et Sway.  Les chansons Sunny Side Of The Street, Temptation, A Case Of You, interprétées en solo, I Don’t know Enough About You, Just You, Just Me, This Dream Of You et East Of The Sun complètent la liste de chansons de la soirée.

Dès le début du spectacle, elle présente ses musiciens, opération qu’elle répétera à quelques reprises au courant de la soirée.  Elle parle peu lors de ses interventions, souvent elle ne nommera que l’auteur de la prochaine pièce.  Elle affirmera être émue de se retrouver sur la scène de la Place des Arts, à cause des nombreux moments qu’elle y a vécus.

L’écran géant présente des photos servant de toile de fond pour chacune des chansons. L’éclairage est sombre pendant la majorité des chansons, et Diana Krall est seulement éclairée par une lumière blanche.  Par contre, pendant les pièces Temptation et Sway l’éclairage passe au rouge et pendant A case of you, un rideau transparent vient couvrir l’écran géant pour disperser l’éclairage blanc.

Diana Krall est entourée d’excellents musiciens tout au long du spectacle et elle leur laisse beaucoup de place afin de mettre en valeur leur talent.  Personnellement, mes moments préférés sont l’interprétation de la pièce A case of you livré tout en douceur ainsi que son interprétation de Temptation de Tom Waits. J’aurais définitivement apprécié plus de solos de Diana Krall.

Diana Krall poursuit sa tournée des villes canadiennes le 1er et 2 décembre au Centre National des Arts d’Ottawa, le 5 décembre au Jack Singer Concert Hall à Calgary, le 7 décembre au Francis Winspear Center d’Edmonton et le 8 décembre au Queen Elizabeth Theater de Vancouver.   Dès le 30 janvier, elle parcourra les États-Unis.

Photos © Sébastien Jetté

Sujets connexes

%d bloggers like this: