Dans les coulisses du Festival Mural à Montréal

Mural

Aujourd’hui je vous propose un article sur le festival Mural (5e édition), avec un point de vue un peu différent… celui de bénévole ! J’avais envie d’expérimenter le « backstage » de ce festival et de mettre en valeur le travail fait par toutes ces personnes qu’on voit peu, finalement, et qui font vivre le festival !

Le festival n’a pas encore officiellement commencé. Les membres de l’équipe installent encore les dernier éléments de la scène.

Le festival Mural transforme le boulevard St Laurent en galerie d’art à ciel ouvert. Pendant 10 jours, des artistes vont peindre des fresques murales aussi impressionnantes les unes que les autres. Nous avons aussi comme tâches de les aider.

J’ai pu, par exemple, rencontrer l’artiste Nuria Mora.

L’artiste doit refaire une couche de peinture bleu.

Mon job ce jour là est de l’aider en lui apportant ses pots de peinture et ses sprays pour qu’elle puisse peindre. Son oeuvre est visible dans la rue Clark.

Le festival dure 10 jours, chaque bénévole peut s’inscrire sur des quarts de 4h de travail. Nous devons en faire au moins 3.  À raison de 12 personnes par jour, nous nous croisons plus que nous n’avons le temps de discuter pour faire connaissance! Les raisons de notre présence sont assez variés, certains sont là pour l’amour du street art et la rencontre artistique, d’autre pour se faire des contacts car fraîchement arrivés en ville.

Les organisateurs essaient de diversifier nos tâches, pour ne pas se retrouver pendant 4h à distribuer les flyers par exemple.

« Ce soir, t’es aux entrées! », on doit s’assurer à ce que personne ne sorte avec de l’alcool ou ne confonde l’entrée avec la sortie (oui ça arrive plus souvent qu’on ne le pense!).

Les « entrées/sorties », peuvent être difficiles parfois. Les festivaliers ne sont pas toujours d’accord avec les règles et peuvent être peu chaleureux à notre égard. Pour l’avoir expérimenté, on est contents de changer de tâche au bout de  deux heures ! Nos « chefs » s’évertuent aà prendre soin de nous en nous apportant de l’eau, à venir prendre de nos nouvelles, à écouter nos idées, à répondre à nos questions.

Steven fait sa 3e année au Mural en tant que chef des bénévoles.

 

Une de nos chefs, c’est sa première année au Mural.

Steven, Sara et Catherine nous envoient sur nos différents postes en fonction des besoins. Ils sont présents tous les jours du festival, du matin au soir.

Quartier général, le Techworld. C’est ici qu’est stocké tout le matériel de peinture, mais aussi les affaires personnels de chacun.

 

Avant première de l’ouverture du Mural. Il y a ce soir là uniquement des invités, des VIP et les personnes influentes du festival, « la crème de la crème! ».

Ce soir là sont invités les personnes importantes du festival pour un show plutôt chic. Tout doit être parfait! Ainsi, chaque personne s’active pour la préparation de cette soirée. Pour la petite histoire, la terrasse, qui a été construite spécialement pour le carré VIP, a cédé sous le poids des invités. Les organisateurs les ont fait monter à l’étage pour leur sécurité et surtout pour qu’ils continuent de s’amuser. Nous avons, en vitesse, dû remonter tout le stock du bar à l’étage pour pouvoir continuer à assurer le service!

J’ai pris cette photo lors de la soirée de pré-ouverture, Nous sommes 4 bénévoles. Dans le carré VIP. On a besoin de nous pour débarrasser les verres et nettoyer si besoin. Cela ne nous empêche pas de profiter du spectacle !

 

Le Mural est aussi l’occasion d’une vente de trottoir sur le boulevard Saint-Laurent, beaucoup d’artistes sont présents pour se faire connaître. C’est une occasion de plus pour le public de découvrir de nouveaux artistes.

Cet artiste profite d’un véhicule installé pour l’occasion pour graffer.

 

Bodypainter

 

Rappeur

 

A la fin du festival, une fois toutes les installations démontées, les fresques achevées, c’est l’occasion d’un gros party de clôture ou chaque membre du festival est invité!

Le travail de bénévole est une riche expérience que je conseille à chacun pour se rendre compte de l’intensité d’un festival, pour rencontrer les artistes et vivre un moment unique avec des personnes qui ont en commun l’envie d’y être et d’en être!

 

Insa est connu pour ses fresques qui se transforment en GIFs.

Photo © Clem Latique

Please follow and like us:
mm

Written by 

Sujets connexes

Vous aimez? Partagez!

%d bloggers like this: