En primeur à 1001 VIES : Quartiers sous tension SAMEDI 12 AOÛT 21 H

La « gentrification » ce terme anglais cristallise toute l’émotivité qui accompagne l’embourgeoisement progressif de quartiers populaires. Comme dans bien d’autres villes en Amérique et en Europe, des quartiers de Montréal sont plongés dans ce phénomène complexe où tout n’est pas toujours noir ou blanc. La cinéaste Carole Laganière nous transporte au cœur du débat dans le documentaire QUARTIERS SOUS TENSION qui sera diffusé en primeur à 1001 VIES, le samedi 12 août à 21 h sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ.

Il y a d’un côté tous ces locataires moins fortunés qui se voient expulsés de leurs logements des quartiers centraux, souvent de manière frauduleuse. Il y a ces hommes et ces femmes qui se battent pour que leur milieu ne devienne pas un nouveau Plateau Mont-Royal, déjà largement embourgeoisé. Mais il y a aussi ceux qui considèrent le phénomène sous son angle positif, qui parlent de revitalisation de quartiers à l’abandon. Et d’autres, des jeunes entrepreneurs, qui sont victimes de vandalisme et ne comprennent pas pourquoi on s’en prend à leur commerce.

En allant à la rencontre de Montréalais qui vivent la « gentrification », qui la subissent ou qui en sont les acteurs, QUARTIERS SOUS TENSION vise à dégager le visage humain de cette transformation du centre de Montréal et à mesurer l’impact de ces changements sur ses habitants. Une manière de marquer autrement le 375 e anniversaire de la Métropole, le samedi 12 août à 21 h dans le cadre de 1001 VIES sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ.

Le webdocumentaire Gentriville
Une expérience interactive conçue, écrite et réalisée par Marie Sterlin et Emmanuelle Walter accompagne le documentaire QUARTIERS SOUS TENSION. En visitant Radio-Canada.ca/gentriville, on y découvre 7 quartiers à traverser, 25 états d’âme à éprouver, 40 fins différentes, 32 vidéos avec des chercheurs, des militants, des commerçants, des locataires, des propriétaires, des résidents de Saint-Henri, du Mile End, d’Hochelaga-Maisonneuve, de Verdun, de Rosemont. Et des plongées à Paris, Buenos Aires, Londres et Vancouver. L’expérience Gentriville s’inspire de la vraie vie des Montréalais, lève le voile sur la mécanique de la gentrification et suggère des solutions pour une ville à la fois vivante et inclusive.

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share