Expo photo: 40 femmes

Lundi 7 novembre 2016, l’exposition « 40 femmes » a été inaugurée au « Village éphèmère », sur le parvis de la Faculté d’Aménagement de l’Université de Montréal.

La Fédération des Associations Étudiantes du Campus de l’Université de Montréal (FAÉCUM) a soufflé ses 40 bougies! A cette occasion, la Fédération a choisi de célébrer l’engagement féminin dans la communauté étudiante et la société. Andréanne St-Gelais, secrétaire générale de la FAÉCUM confie : « Les étudiant-e-s demandaient à ce que davantage de modèles féminins leur soient présentés. Camille Chabot-Martin et moi-même avons alors eu un éclair en se disant : pour le quarantième anniversaire de la FAÉCUM, pourquoi ne pas présenter une exposition photo de 40 femmes »?

Ces femmes ont en commun, d’une part, le fait d’avoir été impliquées à l’Université, durant leurs études et, d’autre part, d’avoir poursuivi cet engagement à travers leur carrière ou leur implication bénévole. Elles proviennent de différents départements de l’Université de Montréal pour que les étudiantes puissent s’identifier à ces modèles et leur parcours. S’il a principalement été question de leadership et solidarité féminins, les diverses allocutions qui se sont succédées ont également souligné le rôle des hommes dans l’encouragement et le soutien à apporter à l’implication féminine dans des sphères de pouvoir et de décision.

Le public peut alors contempler le travail du photographe Christian Fleury qui mélange un genre documentaire « à quelque chose de plus contemporain », jusqu’au vendredi 11 novembre 2016. Le photographe livre : « La photo est juste un reflet de ce qui se passe. Ces femmes sont porteuses d’espoir. Elles l’ont communiqué. J’ai décelé beaucoup de fierté en elles. […] Je suis juste là, en train de capter cela. Leur regard et leur fierté, ce sont ces femmes qui les ont offerts ».

Maude Marquis-Bissonnette, un des 40 visages de l’exposition, commente les photos : « Ce sont pour beaucoup des poses de pouvoir. Quelques personnes sautent, certaines donnent un coup de pied, d’autres sont présentées les mains sur les hanches, le regard au loin. C’est une façon de capter la personnalité de chacune et de la faire resurgir à travers la photo. Ce sont ces modèles-là qu’il faut montrer aux femmes ». Madame St-Gelais ajoute : « Les femmes sont photographiées de plein pied et représentées à taille quasi réelle. Le but étant de constituer un face à face avec le modèle… comme si on pouvait avoir un dialogue ». Les photos de ces 40 femmes sont dispersées en un parcours illuminé et joliment adossées contre des arbres.

Un pavillon, aux couleurs de la FAÉCUM, créé de toutes pièces par Table Architecture, offre un décor des plus chaleureux. Sous ce couvert, le public s’y abrite, se réchauffe, emmitouflé dans des couvertures mises à disposition, profitant du bar, le tout en musique.

Si le village est éphémère, le message, lui, entend bien perdurer : « cette exposition constitue un projet ambitieux, original et important parce qu’il s’agit de donner des modèles d’implication de femmes et mettre en évidence que des barrières et des défis subsistent. Il s’agit d’en parler et de trouver des solutions ensemble », souligne Elsie Lefebvre, un des 40 profils féminins à l’honneur.

Pour plus d’informations : http://www.faecum.qc.ca/activite/activites-culturelles/exposition-photo-40-femmes

Crédits photos: Table Architecture, 2016

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: