Une marée humaine pour le Walk off the Earth au jazz!

Le mardi 4 juillet, le Festival international de jazz de Montréal présentait le groupe Walk off the Earth sur la scène TD de la Place des Festivals.  Depuis trente ans, le Festival présente un grand spectacle tous les mardis soir.  Cette année la tradition s’est poursuivie avec succès.

Une marée humaine a pris d’assaut la Place des Festivals pour voir le groupe canadien.  Le spectacle a débuté avec quatre des cinq membres du groupe installés sur une passerelle surélevée située au centre de la scène avec la reprise du succès de Ed Sheeran, Shape of you sous les cris et les applaudissements de la foule.  Les cinq membres du groupe sont multi-instrumentistes et ils utilisent fréquemment des instruments peu communs tels que le ukulélé, le banjo, le kazoo, le cajón, le beatbox, le tube sonore spiralé, le glockenspiel et la guitare boite à cigare.  Les cinq musiciens sont également chanteurs.  Du côté droit de la scène, un interprète pour sourd et muet reproduit les chansons en langage des signes.

Fidèle à leur habitude, le groupe a interprété des covers dont : Happy de Pharrell Williams, Champs-Élysées de Joe Dassin, Hello d’Adèle, Closer des Chainsmokers, Issues de Julia Micheals, Material Girl de Madonna, Bohemiam Rhapsody de Queen et Wake up d’Arcade Fire.  Ils ont également interprété de leurs compositions notamment, Rule the world, Gang of Rhythm, Hold on, Fire in my soul, Sometimes, Home we’ll go, Red Hands, Sin git all away,  et leur toute dernière chanson Taekwondo.

L’entièreté de la scène a été utilisée pendant le spectacle dont la passerelle surélevée en milieu de scène. Sarah Blackwood, Ryan Marshall et Gianni Luminati, les principaux chanteurs du groupe, alternent leurs positions sur scène entre les trois micros d’avant-scène. Ils dansent, se déplacent et changent d’instruments en permanence. Les performances sont mises en relief par les jeux de lumière percutants  comme des jets de flammes et de fumée projetés en avant-scène.  Puis, lors du rappel, une pluie de confettis a rempli l’espace.  À la toute fin du spectacle, une vingtaine de ballons surdimensionnés ont été projetés dans la foule de la Place des Festivals.

Pendant la chanson Bohemian Rhapsody, les spectateurs ont prêté leur voix à l’interprétation de la chanson avec l’aide de Mike Taylor du band alias Beard Guy.  Mon moment préféré de la soirée a été au rappel quand les cinq membres du groupe ont interprété un medley en jouant tous les cinq sur la même guitare.  Tous les membres du groupe sont des musiciens et chanteurs exceptionnels.  Il y a une belle synergie entre les membres.  Le spectacle de Walk off the Earth est définitivement mon coup de cœur du Festival de Jazz 2017, pour la panoplie d’instruments utilisés, le talent des artistes, leur sens du spectacle et l’ambiance de la soirée.

La tournée de Walk off the Earth se poursuit le 8 juillet au Basilica Block Party à Minneapolis, le 9 juillet au Summerfest de Milwaukee, le 11 juillet au Roundup MusicFest de Calgary.  Ils poursuivront ensuite leur tournée en Europe.  Le groupe prendra probablement une pause dans les prochains mois puisque Sarah Blackwood est enceinte de son troisième enfant.

 

PHOTOS © Sébastien Jetté

mm

Written by 

Passionnée de musique et de technologie de l’information depuis un très jeune âge, Annie découvre rapidement une nouvelle passion : les spectacles. Elle apprécie autant les spectacles intimes des artistes de la relève que ceux à grand déploiement des vedettes internationales sans oublier les pièces de théâtre, les comédies musicales et les événements sportifs. Ayant assisté à plus de 300 spectacles jusqu’à maintenant, en février 2016 elle écrit ses premières lignes pour un média et couvre les Francofolies de Montréal en tant que journaliste. Toujours à l’affût de nouveaux artistes de talents à découvrir et heureuse de pouvoir écrire des articles sur ces derniers en espérant toucher la curiosité des lecteurs afin qu’ils les découvrent à leur tour.

Sujets connexes

%d bloggers like this: