Le Festival de Lanaudière reçoit un prix Opus pour Parsifal

Le Festival de Lanaudière vient de recevoir, de pair avec l’Orchestre Métropolitain et son chef Yannick Nézet-Séguin, le Prix Opus dans la catégorie « Concert de l’année – Montréal », pour Parsifal. Attribué par le Conseil québécois de la musique, cet honneur salue la très haute qualité de la présentation tenue le 6 août 2017 en clôture de sa 40e édition.

Dernier opéra du grand compositeur allemand Richard Wagner, Parsifal est une épopée médiévale, à la fois magique, mystérieuse et troublante. Répartie en trois actes, cette œuvre complexe de près de cinq heures a été créée en juillet 1882. Elle porte sur un preux chevalier et l’épreuve qu’il devra surmonter dans sa quête du Saint Graal. Yanick Nézet-Séguin la qualifie d’ailleurs de « chef-d’œuvre des chefs-d’œuvre » ajoutant qu’il s’agit de son opéra préféré, celui le plus proche de son cœur et de son âme.
La représentation de l’été dernier mettait en vedette le ténor Christian Elsner (Parsifal), la mezzo-soprano Mihoko Fujimura (Kundry), les barytons Boaz Daniel (Klingsor) et Brett Polegato (Amfortas), le baryton-basse Thomas Goerz (Titurel) et la basse Peter Rose (Gunemanz). Les chefs de chœur étaient François A. Ouimet et Pierre Tourville.
« Nous avons pris un pari en présentant en grande première la version concert de Parsifal, indique François Bédard, directeur général du Festival de Lanaudière. Cette œuvre exigeante reposait sur pas moins de 89 instrumentistes, 85 chanteurs, six rôles principaux et 12 rôles secondaires chez les chanteurs. Les festivaliers ont pu vivre un grand moment lors de cette impressionnante prestation. »
Pour ne rien manquer

Sujets connexes

%d bloggers like this: