Hillsburn met le feu au Divan Orange

The following two tabs change content below.

Leslie Anna

Journaliste et auteure d’un premier ouvrage - La beauté au naturel : produits d’ici et d’ailleurs- aux Éditions Vuibert, Leslie évolue dans le journalisme nature et la communication. Tout en restant profondément attachée à sa première passion, elle n’hésite pas à allier son amour pour la musique et son métier.

Ce jeudi 18 janvier, rendez-vous au Divan Orange pour assister au show prometteur du groupe canadien Hillsburn.

À 21h35 précise, une jeune femme, à la chevelure dorée relevée par un bun et une mini- frange, monte sur scène. Son nom est Eva Foote, et elle a la dure mission d’assurer la première partie du concert.

Dès la première chanson, sa voix cristalline résonne dans la pièce, le public est immédiatement réceptif. Ses mélodies folk pleines de mélancolie contrastent avec sa personnalité joyeuse.

Pleine d’humour et de répartie, elle demande le soutien du public à deux reprises pour la chronométrer pendant qu’elle accorde sa guitare. D’ailleurs, elle s’arrêtera en plein milieu d’une chanson après avoir mentionné le nom d’une station de Métro pour la situer : « Je voulais juste que vous puissiez vous imaginer le cadre», ajoute-t-elle devant un public hilare.

Elle rendra la scène à 22h10 pour laisser la place au groupe à l’affiche : Hillsburn.

Bien qu’il ne soit pas monté sur scène depuis novembre dernier, le groupe originaire d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, n’a rien perdu de son jeu de scène.

La première chanson Strange Clouds est entièrement assurée par la chanteuse et violoniste Rosanna Burrill tandis que la chanson suivante sera interprétée par le guitariste chanteur et auteur des chansons Paul Aarntzen.

Les 5 musiciens ont chacun plusieurs cordes à leur arc, ce qui donne une dimension orchestrale aux mélodies : Jackson Fairfax-Perry, en plus de jouer du synthé ce soir-là est également saxophoniste, la batteuse Clare Macdonald agrémente son jeu avec un petit vibraphone tandis que le deuxième guitariste Clayton Burrill assure également les choeurs.

Le public est présent et extrêmement enthousiaste : la chanteuse Rosanna n’hésitera pas à avouer que c’est la salle la plus remplie devant laquelle ils ont joué.

Après avoir enchaîné plusieurs chansons, elle annonce une petite surprise : une choral se cache parmi les fans. Elle descend immédiatement pour se fondre parmi les choristes regroupés au pied de la scène. Ensemble, ils vont entonner une chanson a capella devant les dizaines de portables dressés pour immortaliser la scène.

On se souviendra également du solo de violon de Rosanna vers la fin du set.

Ce concert sera avant tout l’occasion pour le groupe de présenter des nouvelles chansons issues de leur album à venir  The Wilder Beyond.

Toutefois, ils ne manqueront pas d’interpréter leur tube comme Run Down ou Bury My Heart. Ils rendront la scène après environ 1h de set sur leur chanson Time of Life.

Hillsburn est définitivement un groupe prometteur et plein d’enthousiasme qui a assuré le show sans fausses notes.

www.hillsburn.com

Photos: Gabriel Lalonde – Francoeur (Gazed Photography)

par 

Journaliste et auteure d’un premier ouvrage - La beauté au naturel : produits d’ici et d’ailleurs- aux Éditions Vuibert, Leslie évolue dans le journalisme nature et la communication. Tout en restant profondément attachée à sa première passion, elle n’hésite pas à allier son amour pour la musique et son métier.

Sujets connexes

%d bloggers like this: