Hommage à Aznavour : Une tournée et un album

Alors que de nombreux admirateurs de Charles Aznavour ont le coeur gros depuis le décès de l’auteur-compositeur-interprète franco-arménien, le 1er octobre 2018, voici une nouvelle réconfortante. L’équipe française qui a produit, «Piaf ! Le spectacle», applaudi, entre autres, à New York, Tokyo, Londres et Rio de Janeiro, s’amène en tournée chez nous avec un hommage au grand Charles, intitulé : «Formidable ! L’histoire d’une légende». Au coeur de cet ambitieux projet, on retrouve le chanteur et comédien, Jules Grison, qui a, notamment, incarné Roméo, dans la comédie musicale «Roméo et Juliette» de Gérard Presgurvic. Précisons que Grison et le producteur Gil Marsalla avaient obtenu le feu vert d’Aznavour, en 2017, pour développer ce spectacle.

«Formidable ! L’histoire d’une légende» a d’ailleurs été présenté au Théâtre Outremont, quelques semaines après le décès du compositeur de «For me Formidable» (voir notre critique: lesartsze.com/bien-lbonjour-daznavour/). Ce spectacle nous plonge dans les rues de Paris au temps de «La Bohème». À l’aide de projections d’images et de vidéos en arrière scène, on évoque les grandes lignes de la carrière d’Aznavourian, à travers plusieurs de ses merveilleuses chansons.

L’esprit d’Aznavour dans la voix de Grison

En attendant cette tournée qui sillonnera le Québec l’automne prochain et qui s’arrêtera à la Place des Arts, le 8 novembre, on peut se faire une idée du travail de Jules Grison, grâce à l’album double «Formidable !», où il interprète une vingtaine de chansons dont : «J’me voyais déjà», «Emmenez-moi» et «Les plaisirs démodés». Voix juste, diction impeccable, l’interprète ne s’éloigne pas des versions originales, mais il arrive tout de même à leur donner une certaine touche personnelle, comme s’il faisait siens les propos de «Comme ils disent», «Hier encore», etc. Les orchestrations (piano, accordéon,  contrebasse, violon, flûte et percussions) qu’on pourrait sans doute qualifier de vieillottes, servent bien ces chansons écrites il y a des décennies ! La voix est, comme il se doit ici, à l’avant-plan, ce qui n’empêche pas l’orchestre d’être très présent. Partout, on sent le savoir-faire d’une équipe qui connaît et aime le répertoire d’Aznavour. Écoutez, par exemple, la langoureuse introduction au violon de «La Mamma», ou l’orchestration pétillante de «Désormais». Bien sûr, se mesurer à une icône qui a enregistré près de mille deux cents chansons n’est pas une mince affaire et tout n’est pas parfait sur «Formidable !». Les emportements vocaux dans «Jezebel» sont parfois agaçants; «Toi et moi» est mielleuse. Mais, dans l’ensemble, ce disque s’écoute bien grâce, entre autres, à une belle alternance de chansons douces et rythmées. Parmi ces dernières, «Et pourtant», «Les comédiens» sont très dansantes, alors que le swing de «J’aime Paris au mois de mai», «Mes emmerdes» et, bien sûr, «For me Formidable» a de quoi vous enflammer le bassin!

Formidable !

Jules Grison

(album en hommage à Charles Aznavour)

3,5  / 5

 

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share