La comédie musicale «Légalement blonde»: un succès de Broadway en français à Montréal

Une nouvelle version francophone de la comédie musicale de Broadway «Legally Blonde» est présentée au Centre d’essai de l’Université de Montréal du 7 au 9 mars prochain.  En réunissant deux équipes de productions, CoMUM (groupe d’étudiants universitaires) et Phoenix Musical (des professionnels du théâtre musical) pour une quatrième collaboration, ce spectacle promet d’en mettre plein la vue grâce à une histoire pleine de rebondissements et des numéros musicaux dynamiques hauts en couleur.  C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs de comédies musicales et d’émotions fortes.  Dépêchez-vous d’obtenir vos billets (détails au bas de l’article), c’est dans quelques jours!

Même si l’histoire découle d’un film d’il y a 20 ans, elle est toujours d’actualité avec le mouvement féministe d’aujourd’hui. Elle Woods doit se battre contre les stéréotypes classiques de la belle blonde et contre des hommes machistes et sans scrupule lorsqu’elle décide d’étudier en droit pour se prouver à son ex.

Ces deux groupes (CoMUM et Phoenix Musical) ont comme motivation d’apporter des pièces de Broadway au public francophone de Montréal. Des traducteurs professionnels qui ont aussi comme intérêt la comédie musicale se sont joints à l’équipe de production pour écrire des textes aux saveurs locales au Québec.  Une semaine avant la Première, j’ai parlé avec l’interprète de Emmett, Clément Hossaert, voici cette entrevue:

Pourquoi avez-vous choisi cette comédie musicale?

À première vue, on peut penser que «Légalement blonde» est datée parce que c’est un personnage féminin qui doit se battre contre l’establishment patriarcal.  Mais en y regardant de plus près, il y a quelque chose qui survit à l’épreuve du temps et qui est aussi la raison du film-culte du même nom.  Les gens ont de l’intérêt pour la gentillesse, l’intelligence et la bonhomie du personnage principal, surtout après le mouvement du #moiaussi, le harcèlement en milieu de travail et la préséance des hommes sur les femmes.  Et en même temps, pourquoi ne pas avoir du plaisir avec les bons numéros de danse de ce spectacle.

Pourquoi avez-vous deux metteurs en scène?

Le Phoenix Musical s’est occupé de recruter les directeurs grâce à leur expertise.  Audrée Rossignol, qui en est à sa quatrième mise en scène, a proposé sa candidature.  Quand Maxim David a aussi proposé sa candidature à la mise en scène, il a lancé qu’on trouverait pas mieux qu’un gay et une femme pour monter ce genre de spectacle.  Et c’est ainsi qu’on s’est retrouvé avec les deux metteurs en scène parfaits qui ont des visions complémentaires.

Jade Boisvert (Paulette)

Qui sont les interprètes du spectacle?

Dans le rôle principal, Marie-Pier Poulin nous arrive d’une école des arts de la scène. Elle a plusieurs expériences de scène, dont «In The Heights» et «Moulin Rouge».  Elle a tout ce qu’on a le plaisir de voir chez Elle Woods, elle est forte, opiniâtre, elle n’a qu’une envie et c’est de donner le meilleur d’elle-même.  Son principal défi c’est de s’adapter rapidement à une équipe plus mature en âge qu’elle, mais c’est exactement aussi l’histoire de son personnage.  Mathieu Chouinard joue un Warner qui se rapproche de Ken (celui avec Barbie). En plus d’être beau, séduisant et d’être bon chanteur, il est adorable. Il utilise son charme pour composer un personnage délicieux à détester.  Jade Boisvert fait une coiffeuse très drôle en jouant avec son accent québécois.  Elle est une bonne comique et elle est douée en chant ce qui donne des numéros exceptionnels de style showstopper.  Et il y moi-même, Clément Hossaert dans le rôle de Emmett.  Je suis entré dans la troupe l’an dernier surtout parce qu’il n’y a rien de mieux que de s’intégrer à une gang de gens passionnés et talentueux pour se faire des bons amis. Je suis content d’avoir un rôle avec des moments comiques et tragiques, puisque je joue depuis une dizaine d’années. En prime, j’ai aussi de belles partitions chantées qui m’ont appris beaucoup cette année.

Quelle est votre scène préférée?

J’aime beaucoup «Gay ou Européen» parce que c’est très drôle et ça joue avec les stéréotypes. C’est à la fois du jeu et de la chorégraphie, tout en étant assez subtil. Mais pour le spectateur, ce sera sûrement l’ouverture du deuxième acte, «Whipped Into Shape», une chorégraphie où les filles dansent, chantent tout en sautant à la corde à danser. On fait vraiment «Wow» en voyant l’interprète de Brooke (Laurence Beaudoin-Auclair) qui fait des doubles-sauts et des croisés.  Ils sont crevés après ce numéro mais c’est pour ça qu’on fait du théâtre vivant.

En répétition: T.Y Jung, Dominic Poulin, Jean-Philippe Thériault

Équipe de création
Livret: Heather Hach
Paroles et musiques: Neil Benjamin, Laurence O’Keefe
Mise en scène: Audrée Rossignol, Maxim David
Direction musicale: William Karras
Chorégraphies: Jesse Matteau
Éclairages: Maxime Privé
Sonorisation: Jérémie Dalpé
Décors: Jade Boisvert
Costumes: Éveline Laurent

Distribution
Marie-Pier Poulin (Elle Woods), Clément Hossaert (Emmett), Mathieu Chouinard (Warner), Maxime Carignan-Chagnon (Professeur Callahan), Jade Boisvert (Paulette), Nicole Arrage (Viviane), Catherine Séguin, Chanel Montemiglio, Ly-Anne Hamel, Laurence Beaudoin-Auclair, Jean-Philippe Thériault, Vanessa Huard-Zamorano, Sébastien Georges, Kevin Ouzilleau, Jean-Philippe Gauthier, Éveline Laurent, Talia-Lynn Noon, Véronique Latour, Dominic Poulin, Amélie Drasse, Claire Girard, Tae Yeoung Jung, Eléonore Louis, Andréa Blanc du Collet.

Musiciens
Emmanuel Eustache, Louis Nadeau, Félix-Antoine Désy, Annie Lax-Roseman, Marc-Gabriel Lavernière, Christophe Kerr-Barr, Samuel Oliver Labrecque.

Présenté en français au Centre d’essai de l’Université de Montréal (2332 Boul. Édouard-Montpetit, Montréal) du 7 au 9 mars à 20h et à 14h le 9 mars.

Billets (27$/22$ étudiants) disponibles sur https://lepointdevente.com/billets/legalementblonde ou à la porte.

«Légalement blonde» en répétition

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share