La Cueva de Suzanne Aubry, une intrigue palpitante, surprenante et absolument divertissante

Pour son onzième roman, La Cueva, Suzanne Aubry surprend à nouveau ses lecteurs et lectrices, en les amenant au cœur de l’Amérique mythique du Far West, en compagnie d’un aventurier canadien-français, un journaliste français, une énigmatique Espagnole et un mystique d’origine italienne, dans une intrigue palpitante, surprenante et absolument divertissante!

Résumé : Lassé de sa vie monotone de commis, François-Xavier Comtois décide de tenter sa chance aux États-Unis, où il devient un aventurier célèbre. Après des années de pérégrinations, il s’installe à Mesilla, au Nouveau-Mexique, et s’y lie d’amitié avec Victor Dumas, un journaliste qui lui raconte l’histoire d’un mystérieux ermite vivant dans une grotte des environs. Peu de temps après, l’ermite est victime d’un assassinat. Passionné par l’affaire, François-Xavier entreprend une enquête, mais les avertissements sibyllins de la belle Sonia Alvarez lui font comprendre que sa propre vie est en danger…

Il y a de ces rares auteurs, comme ça, qui, peu importe le style, le genre, l’histoire qu’ils vous proposent, vous êtes prêts à le suivre dans ses nouvelles aventures. Suzanne Aubry est, pour moi, cette auteure exceptionnelle, qui m’a transporté pendant 7 romans dans l’histoire à saveur historique de Fanette, puis qui m’a ému profondément avec son histoire contemporaine Ma vie est entre tes mains, et finalement me captiver et me décontenancer dans Je est une autre, cet autre roman au style complètement différent. Alors, imaginez maintenant que Suzanne Aubry nous amène au cœur du Far West dans les années 1800, tenter de résoudre une intrigue sur un meurtre en plein cœur du Nouveau-Mexique, seriez-vous prêts à embarquer ? Je n’ai pas hésité une seconde à me lancer et dès les premières pages, je me suis laissé porter par cette histoire à la fois divertissante, intrigante, captivante et surprenante, qui nous sort de notre zone de confort, de notre quotidien et nous faire découvrir l’Amérique du temps des cowboys et des Indiens, avec les shérifs, les sectes, les saloons, les maisons closes, les croyances plus grandes de nature.

Suzanne Aubry est l’une de mes auteures préférées. On le sent qu’elle est une passionnée des mots et de l’histoire, à la manière dont elle décrit avec justesse et finesse les endroits, les personnages, les époques, si bien qu’on a l’impression d’y être vraiment. Bien que son roman approche les 400 pages, il n’y a pas de temps morts, aucun mot superflu, tout est nécessaire pour bien comprendre la complexité de ces personnages, de ce qu’ils ont vécus et nous captiver de si belle façon.

Pour nous raconter cette histoire, Suzanne Aubry a choisi d’alterner entre le récit de l’aventurier canadien-français François-Xavier Comtois, le récit du journaliste français, Victor Dumas et le journal du mystérieux ermite Pietro Battista Alesi. Cela nous permet de bien approfondir chacun des personnages, de comprendre leurs convictions, leurs choix, leurs ambitions, et de nous attacher à eux pour en connaître leur destin.

Fait intéressant, Suzanne Aubry s’est inspiré, pour cette histoire d’un personnage qui a réellement existé, un ermite d’origine italienne, au nom de Giovanni Maria de Agostiani, dit « El Ermitano » qui a vécu dans la fameuse grotte «la Cueva», au Nouveau-Mexique et a été mystérieusement assassiné. C’est lors de son séjour là-bas, en 2015, qu’elle a fait cette découverte et a voulu inventer une histoire, autour de cette idée et de ce personnage inspirant. Francois-Xavier Comtois est également un personnage fictif, mais son modèle est basé sur un aventurier explorateur du Far West américain, François-Xavier Aubry, qui est né en Mauricie.

Au final, ce roman m’a tenu en haleine de la première à la dernière page. Il m’a fait passer par une belle gamme d’émotions, m’a totalement diverti et m’a fait revivre le Far West des années 1800, une époque que j’ai adoré découvrir. Cela m’a même donné le goût d’aller faire un tour au Nouveau-Mexique pour voir ces lieux mythiques tel que cette fameuse grotte «La Cueva».

Diplômée en écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada, Suzanne Aubry a remporté un grand succès avec sa pièce La Nuit des p’tits couteaux, finaliste du Prix du Gouverneur général. Elle est également coauteure de trois téléséries très populaires auprès du grand public : À nous deux !Sauve qui peut ! et Mon meilleur ennemi. Suzanne Aubry a aussi scénarisé le film Meurtre en musique (d’après le roman Meurtre en 45 tours de Boileau-Narcejac), diffusé tant au Québec qu’en Europe. Son premier roman, Le Fort intérieur, salué par la critique, a été mis en nomination pour le Grand Prix de la relève littéraire Archambault, 5e édition. Les sept tomes de la saga historique Fanette, qui raconte le destin d’une orpheline d’origine irlandaise exilée à Québec en 1847, connaissent un grand succès et se sont vendus à près de 100 000 exemplaires. Son roman Ma vie est entre tes mains a été finaliste pour le Prix des cinq continents de la Francophonie 2016 et a paru en France, aux Éditions Robert Laffont, ainsi qu’aux éditions Pocket, en 2018. Son dixième roman, Je est une autre, publié en 2017 aux Éditions Libre Expression, a connu un très bon accueil critique et public. La Cueva est son onzième roman.

Date de parution : 13 mars 2019
Sujet : Littérature québécoise
Nombre de pages : 384 pages
Prix : 24.95$

http://www.editions-libreexpression.com/

https://www.suzanneaubry.com/

 

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share