La Fièvre du country au Casino: une sortie qui vous mettra de bonne humeur

The following two tabs change content below.

Spectacle d’une heure trente sans entracte mettant en vedette Guylaine Tanguay et Carol Renaud. Pour l’occasion, les deux artistes passent en revue les chansons les plus connues du répertoire anglophone et francophone de la musique Country.

20h45, les lumières s’éteignent, les chanteurs commencent avec Jackson du célèbre duo, Johnny Cash et June Carter. Six danseuses chemises carottées, pantalon blanc chapeau et bottes de circonstance les accompagnent.

« Bonsoir tout le monde, merci d’être là… Je vous souhaite de passer une excellente soirée » lance Guylaine Tanguay avant de présenter plusieurs titres de Hank Williams dont Jambalaya repris par Marie Osmond  dans les années 80 suivi d’un moment particulier avec Patsy Cline et son Crazy.

Place au Québec avec Willie Lamothe et son indémodable Mille après mille, Lucille Star et Quand le soleil dit bonjour aux montagnes, sans oublier Marcel Martel et Un coin de ciel bleu. « Tout au long de cette soirée, vous allez reconnaître les chansons qui ont marqué la musique Country » confirme la chanteuse pour l’hommage aux pionniers en enchaînant Release de Ray Price, puis sous des lumières de couleurs chaudes, Always on my mind de Willy Nelson, entourée de deux danseuses vêtues de paillettes, Kenny Rogers avec Lucille, John Denver et Country Roads, la version française de Dick Rivers s’est appelée Faire un pont, Don Gibson avec Oh Lonesome Me finit le segment. En 1959, le jeune et fringant Sacha Distel l’a traduit par Oh ! Quelle nuit.

Un clin d’œil à Dolly Parton avec six ménagères dansant sur Nine to Five ouvre le bal, Tammy Wynette et son Stand by Your Man précède une autre pièce de la blonde pulpeuse I Will Always Love You, devenue le thème du film Le garde du corps que Whitney Houston a sublimement remis au goût du jour avant de se perdre dans les différentes substances…  Les spectateurs réagissent par des applaudissements nourris à la performance vocale de Guylaine Tanguay. « Merci beaucoup, c’est très gentil. Je peux juger que jusqu’à présent, vous aimez le spectacle. Bon, je vais vous demander maintenant de vous lever pour la prochaine chanson… » Elle entame donc Orange Blossom et laisse la place au violon de Guy Gagné qui montre pendant quelques minutes sa dextérité !

À l’exception de la partie Grandes Dames, ci-dessus, les deux interprètes se relaient pour proposer au public les grands succès américains et québécois.

La demoiselle s’adresse de nouveau à la salle « Avez-vous remarqué nos merveilleux musiciens ? » Chacun se lève ou salue à l’annonce de son nom : Sébastien Dufour (guitare), Jean-François Doré (basse) François Fortin (batterie), Jean-Guy Grenier (pedal steal) et Guy Gagné (violon).

C’est au tour des danses en ligne de divertir l’audience. Le Achy Breaky Heart de Billy Ray Cirus devance Man! I Feel Like A Woman de Shania Twain suivi de Mercury Blues d’Alan Jackson et Guitars Cadillacs de Dwight Yaokam.

Retour au Québec, Renée Martel et son Amour qui ne veut pas mourir, Paul Daraiche et Six heures moins quart, Patrick Norman et Perce les nuages sont honorés.

Carol Renaud revient avec Johnny Cash le temps de trois chansons : I Walk the Line, Ring of Fire et Folsom Prison Blues.

Petit secret dévoilé de façon amusante, la dernière prestation n’en est pas vraiment une ! En fait, tout est préparé pour un rappel ! Il suffit que l’auditoire le demande et il ne se fait pas prier… C’est avec l’énorme Me and Bobby McGee de Janis Joplin que se termine, de très belle façon, cette Fièvre du Country.

Une sortie qui vous mettra de bonne humeur et vous comblera de plaisir !

Cabaret du Casino
1, avenue du Casino
Île Notre-Dame
Montréal
(514) 392-2746
www.spectacle.ca/cabaret-du-casino-de-montreal/

Sujets connexes

%d bloggers like this: