La loba avec Aurélie Pedron chez Danse-Cité

Avec LA LOBA (« La louve », en espagnol), la créatrice chorégraphe Aurélie Pedron élit tanière dans un lieu insolite montréalais. Guidé par 12 interprètes singulières de la scène de la danse contemporaine, le spectateur y est invité à vivre une expérience privilégiée.

D’apparitions en disparitions, de jeux de pleine lumière et d’extrême obscurité, de créations sonores aux installations vidéo, Aurélie et ses fidèles collaborateurs artistiques déjouent le temps et la représentation en offrant une série de micro-performances pour un nombre limité de spectateurs. Dédales de salles, autant de sensibilités que de performances atypiques; le corps y apparait autant réel qu’évanescent, permanent qu’éphémère.

Pour cette artiste récemment honorée du Prix découverte de la danse de Montréal (2015) et maintes fois sollicitée par Danse-Cité (Corps Caverneux, Souk Cité 1, Les Impatients), la démarche créatrice se veut une réelle quête d’humanité. S’aventurer une soirée dans son antre, c’est accepter de lâcher-prise sur l’intellect et se laisser guider par ses propres perceptions et ses intimes sensations. Une fois sur place, le spectateur compose librement son parcours. Une expérience où le mystère et le sacré planent délibérément. Assurément à vivre!

Direction artistique et création des installations : Aurélie Pedron
En collaboration avec les performeuses : Ariane Boulet, Karina Champoux, Marie Claire Forté, Annie Gagnon, Rachel Harris, Karina Iraola, Audrée Juteau, Linda Rabin, Catherine Tardif, Anne Thériault, Alexane Tremblay, Lucie Vigneault
Réalisation de la scénographie et assistant à la direction artistique : Eduardo Ruiz Vergara
Conception sonore : Michel F Côté
Œil extérieur et dramaturge : Kathy Casey

Résidences de création : Studio 303, Recto Verso, UQAM Département de danse, Maison de la culture du Plateau Mont-Royal, Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce, Laboratoire de l’Agora de la danse

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: