La Meute de Catherine-Anne Toupin à La Licorne : 16 janvier au 17 février

Presque  10  ans  jour  pour  jour après la création de À Présent, le Théâtre de La Manufacture renoue avec  les  mots  percutants  de  la dramaturge Catherine-Anne Toupin, qui  nous  offre  sa  toute  nouvelle pièce : La meute. En plus de signer le texte, l’auteure et comédienne fera partie de la distribution aux côtés de Guillaume Cyr et Lise Roy. Dirigée par Marc Beaupré, la production s’installera

  • La Grande Licorne du 16 janvier au 17 février 2018.

Sophie s’enfuit de chez elle. Quelqu’un ou quelque chose la terrorise. Nous la retrouvons

  • 40 ans, sans travail, avec une réputation entachée et une estime d’elle-même au plus bas. Désorientée et apeurée, elle s’arrête dans un gîte où l’accueillent Martin et sa tante

Lise, la propriétaire des lieux. Au cours de son séjour, Sophie créera des liens avec ces derniers. Une improbable complicité s’installe entre eux. Dans une atmosphère toujours sous tension, les langues se délient, les rêves sont révélés et les inhibitions s’envolent.

Dans un étonnant crescendo, l’écriture incisive de Catherine-Anne Toupin tient le spectateur en haleine et le plonge dans une atmosphère troublante.

Humour noir, mystère et violence s’entremêlent dans ce thriller psychologique.

Partant du constat que la violence est omniprésente, qu’elle s’immisce dans toutes les sphères de la société et dans le discours ambiant, Catherine-Anne Toupin s’intéresse dans La meute à la manière dont celle-ci peut nous affecter. Comment la violence sournoise mais répétée nous change-t-elle ? Comment modifie-t-elle nos rapports aux autres ? La pièce pose également un regard sur la violence au féminin et questionne notre façon de la percevoir. Ultimement, la dramaturge se pose à elle-même, comme au spectateur, une terrible question : Peut-on répondre à la violence par la violence ?

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: