«La Mouette» revisitée : Faut-il en rire et en pleurer ?

Robert Lalonde et Danielle Proulx sont entourés d’une équipe redoutable pour donner vie au feu roulant de cette déconstruction décapante de «La Mouette», intitulée: «Cr#%# d’oiseau cave». Il s’agit d’une traduction de «Stupid Fucking Bird» de l’Américain Aaron Posner, connu pour ses réécritures des classiques de Tchekhov. Première constatation : plus d’un siècle après la mort de ce grand auteur russe, les tourments de ses personnages qui cherchent désespérément l’amour, la reconnaissance et un sens à leur vie collent tout à fait à notre époque !

Tout l’monde est malheureux

Résumons l’histoire. Conrad, incarné avec aplomb et une forte dose de cynisme par François-Xavier Dufour, écrit une pièce de théâtre sous les regards condescendants de sa mère, Emma (Danielle Proulx), une actrice célèbre et de son beau-père, Trigorine (Robert Lalonde), un écrivain renommé. Conrad aime Nina (Catherine Lavoie), qui joue dans sa pièce «Nous.Sommes.Ici», qualifiée par l’auteur en herbe d’«événement performatif in situ». La jeune femme est prête à tout pour devenir star. Elle va d’ailleurs abandonner Conrad pour partir avec Trigorine, dans le but que ce dernier la conduise à la célébrité. La scène où Emma (Danielle Proulx) tente de retenir son amoureux est d’ailleurs déchirante !

De son côté, Macha (Roxane Bourdages) désire Conrad, mais comme elle n’arrive pas à le conquérir, elle se contente de David (Sasha Samar), touchant dans son rôle d’amoureux modeste et insistant. Quant au frère d’Emma (Richard Thériault), il a beau être médecin, il ne cherche pas moins un sens à sa vie et s’interroge sur son authenticité ?

Malgré ces questions fort sérieuses, qui ressortent avec limpidité dans la traduction de Benjamin Pradet, des rires fusent dans la salle, à tout moment,  durant le spectacle d’une heure et quarante minutes. Les comédiens n’ont aucun accessoire et, ma foi, ils n’en n’ont pas besoin, dans cette mise en scène efficace de Michel-Maxime Legault, qui a su éviter les déplacements inutiles en laissant simplement les comédiens en retrait au fond de la scène, lorsqu’ils ne sont pas impliqués dans l’action. Bien joué !

Cr#%# d’oiseau cave

Texte Aaron Posner

Traduction Benjamin Pradet

Mise en scène Michel-Maxime Legault

Avec Roxane Bourdages, François-Xavier Dufour, Robert Lalonde, Catherine Lavoie, Danielle Proulx, Sasha Samar et Richard Thériault

À La grande Licorne, jusqu’au 25 mai

 

Photo de la distribution de «Cr#%# d’oiseau cave»

À l’avant-plan : François-Xavier Dufour

Crédit photo : Julie Rivard

 

 

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share