Lara Fabian: «C’est peut-être mon dernier album sous cette forme.»

Celle qui a rassemblé plus de 6 000 spectateurs au Centre Vidéotron, en octobre dernier, après deux soirs à guichets fermés au Théâtre Saint-Denis est tout de même fébrile au moment de dévoiler son quatorzième album, en une trentaine d’années de carrière. «Je ne vais pas faire semblant, je suis nerveuse!», avoue-t-elle devant quelques dizaines de journalistes réunis chez Mels pour découvrir son nouveau disque intitulé: Papillon. Pourquoi ce titre: «C’est comme ça que m’appelaient ma mère et ma grand-mère pour calmer mes angoisses quand j’étais enfant.» L’artiste estime que cette image de légèreté l’a aidé à freiner son anxiété.

Les paroles et musiques de Papillon ont été composées en une semaine, à Montréal, dans le sous-sol de la maison de la rue Metcalfe, où elle habite avec son conjoint et sa fille. En tout, onze chansons dont elle signe les textes, où il est question, bien sûr, d’amour (Je suis à toiPar amour), de rupture (Je n’t’aime plus) et aussi de détermination dans Changer le jeu: «Comme un danseur sur un fil Ne regarde pas en bas Va de l’avant et décide Ce que tu veux être ou pas». Les musiques électro-pop, dont la chanson-titre donne le ton, sont généralement rythmées et les paroles demeurent clairement audibles, grâce à la réalisation soignée de Moh Denebi. Lara n’abuse pas de démonstrations de sa puissance et de son étendue vocales comme on le lui a parfois reproché. Plusieurs de ses nouvelles chansons pourraient devenir des «hits», notamment la dansante Alien dont le refrain a les qualités d’un ver d’oreille: «Tu m’enlaces, tu me chasses Je vois un Alien en toi.»

Pochette de l’album Papillon de Lara Fabian

«Je préfère évoluer plutôt que de me plaindre»

Heureuse en amour et heureuse à «La Voix» qu’elle considère comme l’une des plus belles expériences qu’elle a vécues en carrière, Lara continue de travailler sa voix de deux à trois fois par semaine via Skype avec un coach européen. Toujours passionnée par son métier, elle constate toutefois que les gens ne consomment plus la musique de la même façon qu’auparavant. «Je suis moi-même abonnée à Spotify. Le dernier disque physique que j’ai acheté en est un du violoncelliste Yo Yo Ma et ça fait un bon moment ! «Je crois donc que Papillon pourrait bien être mon dernier album sous cette forme. Mais je vais continuer de faire de la musique! Je préfère évoluer plutôt que de me plaindre», ajoute-t-elle avec un éclat de rire.

Fêter ses 50 ans

Les chansons de Papillon vivront aussi sur scène, puisque Lara se promet toute une tournée pour ses 50 ans qu’elle célébrera en janvier 2020. Il est déjà question de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Athènes, Berlin et, bien sûr, Montréal.

L’album Papillon de Lara Fabian, en vente le 8 février.

Réalisateur: Moh Denebi

Arrangeurs (violons): Henrik Jansen / Ulf Jansen

Choriste: Coral Egan

 

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share