L’art de mettre l’eau à la bouche

Lecavalier Petrone est un atelier de confection de chocolats et de pâtisseries, mais c’est aussi un coup de cœur professionnel et amical entre ses deux créatrices : Chloé Migneault-Lecavalier (diplômée de l’ITHQ) et Loïse Desjardins-Petrone (diplômée en communications et design). Depuis trois ans, elles se démarquent sur le marché du chocolat au Québec, en proposant un produit unique, esthétique, épuré… et bon! Entre Pâques et la saison des mariages, prenons le temps de parler art et gourmandise avec Loïse Desjardins-Petrone.

Charleyne Bachraty : Loïse, comment est née cette collaboration fructueuse ?!
Loïse Desjardins-Petrone : Nous nous sommes rencontrées dans une chocolaterie! Et nous nous sommes tout de suite bien entendues! Par la suite, l’idée de créer une compagnie a émergé. Nous voulions répondre à la demande corporative et ne pas avoir de pertes. Le marché était propice, nous nous sommes donc lancées! Nous avons reçu beaucoup de soutien de nos familles et de nos employeuses de l’époque. L’emploi a temps partiel est devenu un emploi à temps plein et l’un de nos premiers contrats a été pour la Chambre de commerce du Montréal métropolitain!

CB : D’où est venue l’inspiration du début?
LDP : Cela a nécessité beaucoup de recherches, mais au départ, l’idée de la forme est simplement venue de celle du moule. Nous en cherchions et nous avons trouvé cette forme oblongue originale. Nous voulions nous démarquer de ce qui existait déjà, c’est-à-dire, les chocolats ronds ou carrés. Après la forme, nous avons réfléchi au procédé. Alors que la plupart des chocolatiers trempent une saveur dans le chocolat, nous faisons l’inverse : nous créons une coque de chocolat que nous coulons dans le moule, et y versons la saveur par la suite. Finalement, pour la présentation, nous avons misé sur le contraste entre les couleurs éclatantes et l’emballage épuré. Chaque produit doit pouvoir être dégusté avec les yeux, avant de l’être avec les papilles!

CB : Et d’où vient celle d’aujourd’hui?
LDP : Selon l’inspiration de Chloé! C’est vraiment elle la créatrice. Les couleurs sont réalisées à partir de beurre de cacao coloré et sont majoritairement choisies en fonction des ingrédients de la recette. Puis Chloé en ajoute pour compléter l’esthétique. Pour nos chocolats corporatifs ou pour des demandes sur mesure, elle travaille avec les couleurs de l’entreprise ou celles demandées par le client.

CB : Est-ce que vous regardez ce qui ce fait chez les autres chocolatiers?
LDP : On essaie de se démarquer le plus possible, en allant chercher de nouvelles saveurs, de nouvelles combinaisons, au Québec ou ailleurs. On constate qu’il y a de plus en plus de couleurs dans le marché du chocolat, alors qu’il y a quelques années, nous étions parmi les seules à proposer ce genre de produit. Notre clientèle s’est beaucoup développée depuis la fin de l’année 2018. Le bouche-à-oreille a fait son effet et le nombre de commandes corporatives ou de particuliers augmente beaucoup! D’où la volonté d’acheter un atelier plus grand : pour répondre à cette nouvelle demande et pour que notre produit soit associé à notre marque.

CB : Parlant de votre clientèle, est-ce qu’il y a une saveur qu’elle préfère en particulier?
LDP : Notre clientèle teste beaucoup et est très réactive aux nouveautés! Notre nouvelle barre n’a que quelques semaines, mais remporte déjà un franc succès! Je dirais que le classique caramel fleur de sel est toujours très apprécié. Les combinaisons plus osées comme le chocolat abricot-lavande demande à être un peu plus apprivoisé, mais il y a des gens qui l’adorent!

CB : Et vous deux? N’êtes-vous pas dégoûtées par le chocolat?!
LDP : Non, on en mange encore et beaucoup! J’apprécie plus les combinaisons exotiques avec de l’argousier, de la banane… Chloé penche plus pour le praliné, les amandes, les noisettes. Pour créer, elle s’inspire vraiment de la matière première, donc le chocolat, ses arômes, ses saveurs et va chercher à le bonifier avec d’autres ingrédients.

 

CB : Est-ce que l’on accepte facilement de voir ses créations mangées? Est-ce que vous espérez développer la palette de goûts de vos clients?
LDP : On veut surtout répondre aux attentes : les gens s’attendent à ce que ce soit aussi bon que beau. L’émotion qu’ils éprouvent en voyant les chocolats doit être la même que lorsqu’ils les mangent. On remarque que notre clientèle est de plus en plus ouverte aux saveurs plus atypiques. Elle aime toujours les classiques, mais elle est curieuse. Par exemple, notre chocolat caramel/sapin a eu beaucoup de succès, alors que la combinaison est plutôt inattendue!

CB : Que peut-on vous souhaitez pour l’avenir?
LDP : De durer bien sûr, mais de continuer à fonctionner de manière artisanale et manuelle. Nous aimons le contact avec la clientèle et avons pour projet d’étendre le réseau de distribution, mais nous ne voulons pas sacrifier notre indépendance ou partir sur un mode plus industriel. Nous apprécions vraiment de nous être trouvées et d’avoir une façon de nous exprimer bien à nous. Nous avons trouvé en l’autre une partenaire idéale et nous avons toujours à cœur de rester et de partager!


ATELIER-BOUTIQUE
1977 rue du Centre, suite 100, à Montréal

HORAIRE
Lundi : sur rendez-vous
Mardi : sur rendez-vous
Mercredi : 10h-18h
Jeudi : 10h-18h
Vendredi : 10h-17h

Pour plus d’informations sur les produits et services, visitez le site Web de l’atelier.

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share