Le journal d’Aurélie Laflamme – Tome 9 – Voler de ses propres ailes par India Desjardins

7 ans après le tome 8, India Desjardins, qui a connu un gros succès avec Le journal d’Aurélie Laflamme, vient de publier, aux Éditions de l’Homme,  le tome 9 de sa série. Le livre est pour tous les âges, même si le personnage a 22 ans. Et on y retrouve tous les personnages appréciés des lecteurs et lectrices de la série.

Résumé : Déjà cinq ans depuis le bal des finissants! Aurélie a maintenant 22 ans. Un diplôme d’études universitaires en poche, elle amorce sa carrière de journaliste, et elle découvrira bientôt les «joies» de composer avec un nouveau patron dont elle ne partage pas tout à fait la vision des choses. Avec sa meilleure amie Kat, elle apprivoise la vie en appartement (loin de Sandrine, sa petite sœur démoniaque). Elle qui s’est toujours sentie comme une extraterrestre voulant poser les pieds sur terre, Aurélie tentera maintenant de voler de ses propres ailes. Mais gérer sa «liberté» n’est pas aussi simple qu’elle l’avait imaginé… Serait-elle restée accrochée à son passé, alors que tout le monde autour semble avancer à la vitesse grand V? Aurélie devra se questionner sur ses choix et tenter de se tailler une place à sa mesure dans son nouvel univers. Fidèle à l’esprit de la série et caractérisé par le même humour irrésistible, ce dernier tome, créé à la demande répétée des fans, est destiné à un public de tous âges.

Non, je ne suis pas une jeune adolescente, parmi le public cible de la série de livres Le journal d’Aurélie Laflamme, mais j’avais hâte de lire cette suite, autant que celles qui ont signé cette pétition pour avoir un neuvième tome. Et, je dois le dire, India Desjardins réussit pleinement à faire la transition entre Aurélie l’adolescente et Aurélie la jeune adulte.  Aurélie est toujours aussi gaffeuse, et même si elle a vieilli, on la reconnaît toujours. Elle n’a pas changé tant que cela. En fait, comme toute jeune adulte, elle apprivoise son nouveau statut et comme bien des jeunes qui arrivent enfin à cet âge qu’ils ont tant désirés, elle n’est pas certaine d’être à l’aise avec cette liberté nouvellement acquise, et se rend compte que la vie d’adulte n’est pas toujours aussi «le fun» qu’elle se l’était imaginée.

Ainsi, dans ce roman de plus de 400 pages, on est à nouveau dans la tête d’Aurélie qui apprend à vivre en appartement avec sa meilleure amie. Elle se questionne sur son choix de carrière pour la vie. Elle voit ses amitiés s’éloigner, se modifier. Il y a même sa grand-mère qui parle de vendre sa maison et déménager et ceci est sans compter sa petite sœur Sandrine qui est le diable incarné parfois et sa mère qui veut maintenant devenir amie avec sa fille et sortir dans les bars. Pas facile la vie d’adulte.

Il est tellement agréable de retrouver Aurélie et sa best Kat, son chum Tommy, ainsi que leur ami gai JF, son chat Sybil, sa famille avec son beau-père François, toujours aussi cool, sa mère, toujours aussi folle, et découvrir sa petite sœur dont les agissements nous font vraiment rigoler. Mais ce sont surtout les réflexions d’Aurélie et ses constantes gaffes, qui ne peuvent que nous faire rire. Les malaises qu’elle crée sont souvent prévisibles, mais tellement adorables à la fois. On sympathise tellement avec elle et son désespoir d’être un jour comme les autres. Ce qui est agréable aussi, vu que deux des tomes de la série ont été portés au grand écran, c’est qu’on a dans la tête les comédiens et comédiennes qui ont incarné ces personnages. En voyant la mère faire des folies dans un bar, et la honte d’Aurélie sur son visage, je revoyais Édith Cochrane dans ma tête et Marianne Verville et cela me faisait encore plus rigoler. Je pense que ce neuvième tome pourrait tellement être un autre beau projet de film.

On découvre aussi de nouveaux personnages, tels  Greg, Loïc et Mathis et on est captivés tout au long du roman par ces nouvelles aventures d’Aurélie et sa gang. Bien que cela se passe cinq ans plus tard, alors qu’Aurélie a 22 ans, un âge où l’on vit de gros changements et qu’elle apprend à voler de ses propres ailes, ce livre s’adresse à un public de tous âge. Autant les jeunes de 10 ans vont pouvoir suivre et découvrir Aurélie, autant les fans de la série, maintenant adultes vont apprécier de retrouver leur personnage tant aimé. India réussit à parler des choses de la vie, voire même de sexualité, en restant vague dans les images et se concentrant plus sur les émotions. Donc, ce livre peut être lu par tous.

Passionnée d’écriture, India Desjardins aime varier les histoires, les styles et les personnages au gré de son inspiration. «Le journal d’Aurélie Laflamme», succès phénoménal de l’édition québécoise, s’est écoulé à plus de un million d’exemplaires dans la francophonie, a été traduit en cinq langues et a donné lieu à deux adaptations cinématographiques scénarisés par India Desjardins : Le journal d’Aurélie Laflamme en 2010, réalisé par Christian Laurence, et Aurélie Laflamme : les pieds sur terre en 2015, signé Nicolas Monette.

Prix : 14.95$

Nombre de pages 408 pages

Parution le 24 octobre 2018

La couverture québécoise est de Josée Tellier.
La couverture française est de Isabelle Maroger.

La maison d’édition québécoise est les Éditions de l’Homme.
La maison d’édition française est Michel Lafon Jeunesse

http://www.editions-homme.com/

 

 

 

Sujets connexes

%d bloggers like this: