Le Show du refuge avec Dan Bigras: de grandes prestations ovationnées

Dan Bigras Show du refuge 2017

Jeudi 23 novembre dernier, la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts accueillait la 27e édition du Show du refuge.  Depuis sa création, les Shows du refuge ont permis d’amasser 5.8 millions de dollars.  L’année dernière un record avait été atteint avec un montant de 350 000$ et cette année 450 000$ ont été amassés. L’argent récolté grâce au spectacle représente 25% de besoin annuel du refuge.

Suite à son récent diagnostic de cancer et son opération, Dan Bigras a annulé le lancement de son livre, et de son album, mais il était au rendez-vous pour ce spectacle, en tant que chef d’orchestre, musicien et chanteur.  Pour l’occasion, il avait invité des artistes se démarquant de la masse soit: Klô Pelgag, Marie-Josée Lord, Désirée, Philippe Brach, Luce Dufault, Alexandre Désilets, Qwartz, Breen Leboeuf, Lulu Hugues et Elizabeth Blouin- Brathwaite.

L’animateur d’NRJ Ben Cossette est venu présenter la Directrice générale du refuge et nouvelle récipiendaire de l’ordre du Canada: France Labelle.  Cette dernière a remercié chaleureusement les collaborateurs, bénévoles et partenaires.  Elle a également tenu a partagé sa médaille avec les 21 000 jeunes qui ont été ou sont au refuge.

À son tour, elle a présenté Dan Bigras avec un brin d’humour en parlant des vacances de 10 jours qu’il a passés au nouveau CHUM faisant alors référence à l’opération qu’il a subie dernièrement. La salle a instantanément ovationné l’auteur-compositeur interprète.

Au courant de cent quatre-vingts minutes suivantes, Dan Bigras et ses invités ont offert de somptueux moments musicaux, hautement ovationnés par les spectateurs. La jeune chanteuse Désirée, découverte à La Voix a grandement impressionné avec ses versions de Tue Moi de Dan Bigras et d’Ayoye de Offenback. La magie a opéré une fois de plus quand les amis de longue date:  Breen Leboeuf, Lulu Hughes et Luce dufault ont uni leurs voix pour l’interprétation de Mes Blues ne passent plus dans porte, des covers de Chicago 26 or 6 to 4 et Feeling good de Michael Buble. L’harmonie et la puissance de leur voix a soulevé la salle dans un numéro mémorable.

Les interprétations de la soprano Marie-Josée Lord sont un heureux mélange d’opéra et de musique pop, un medley de Regarde le Ciel/Bachianas Brasileiras en duo avec Dan Bigras et le cover de Scorpions, Still Loving you, un défi réalisé avec succès.

Les artistes de la relève Philippe Brach, Klô Pelgag et Alexandre Désilets étaient au rendez-vous interprétant à tour de rôle leurs chansons respectives, soit:  Si proche si loin à la fois, Bonne Journée en version a capella, La fièvre des fleurs, J’échoue et My Prayer.

Le groupe Qwartz a présenté une version totalement revampée du succès des années 80 de Cindy Lauper, Girls Just Wanna Have Fun.

Dan Bigras, émotif, a parlé de son cancer à quelques reprises au courant de la soirée, y faisant même référence comme «sa petite balle de golf » qu’on lui avait retirée.   Il a dénoncé les agressions faites aux femmes, sujets de l’heure actuellement suite au mouvement #Metoo.  Il a jumelé l’humour, l’émotion, tout en présentant les artistes avec beaucoup d’amour.

Les superbes jeux de lumière aux multiples variantes de couleurs étaient en harmonie avec l’atmosphère des chansons.

La 27e édition du show du refuge était de grande qualité, tout un succès.  J’ai adoré la performance de Désirée, la puissance de sa voix ses versions personnalisées des succès qu’elle a interprétés.  Tous les interprètes présents ont livré des numéros de haut niveau.

Radio-Canada diffusera le spectacle le 17 décembre.

Le livre et le nouvel album, Le temps des seigneurs, de Dan Bigras, sont présentement en vente.

Photos © Sébastien Jetté

Le refuge des jeunes

mm

par 

Passionnée de musique et de technologie de l’information depuis un très jeune âge, Annie découvre rapidement une nouvelle passion : les spectacles. Elle apprécie autant les spectacles intimes des artistes de la relève que ceux à grand déploiement des vedettes internationales sans oublier les pièces de théâtre, les comédies musicales et les événements sportifs. Ayant assisté à plus de 300 spectacles jusqu’à maintenant, en février 2016 elle écrit ses premières lignes pour un média et couvre les Francofolies de Montréal en tant que journaliste. Toujours à l’affût de nouveaux artistes de talents à découvrir et heureuse de pouvoir écrire des articles sur ces derniers en espérant toucher la curiosité des lecteurs afin qu’ils les découvrent à leur tour.

Sujets connexes

%d bloggers like this: