Le temps d’une chanson : chansons, chorégraphies et du talent à profusion

Les productions La Maison des fous présentaient la revue musicale, Le temps d’une chanson, au Centre Calixa-Lavallée du parc Lafontaine, pour 3 représentations seulement, les 26, 27, 28 janvier. Le spectacle raconte l’histoire du Québec par l’entremise du chant et de la danse.   Une soirée mémorable, animée par la passion des artistes.

Le spectacle d’une durée d’environ trois heures incluant un entracte réunissait une trentaine d’artistes: musiciens, des chanteurs et danseurs, talentueux. Des premières nations à aujourd’hui, des chants folkloriques, des chansons pop francophones et anglophones, le spectacle décrit les six derniers siècles de notre histoire.  Chaque tableau de chanson associé à la ligne de temps est présenté par Alain Senécal, relatant les faits et évènements marquants entre autres, La Grande Dépression, Vive le Québec Libre, Expo 67, Les Nordiques, Les référendum, La Crise d’Oka, Le Love-in, La crise du verglas, Le printemps érable, La Tragédie du Lac Mégantic, etc.

Le moment magique la soirée est assurément l’interprétation de la chanson Hallelujah par Andy St-Louis, cette chanson a interprété à maintes reprises par de nombreux artistes, et malgré cela Andy St-Louis a réussi à livrer une version bien à elle. Cette dernière assurait également la direction musicale du spectacle. Je dois souligner les performances d’Eliane Wiler en Alys Robi ainsi qu’en Diane Dufresne, elle a une voix sublime, elle a participé au chant et à la danse de nombreux tableaux tout au long de la soirée. Un autre artiste impressionnant Éric Dénommé alias Denom qui a un registre de voix impressionnant.

La liste de chansons de la soirée incluait également un medley de la Bolduc, Méo Penché, Beauty and the Beast, Blues du businessman et Le monde est stone, un medley yéyé, L’affaire Duroutier de The Box, Quand les hommes vivront d’amour, Sunglasses at night, Medley Achy breaky danse / Bye bye mon cowboy, Pied de poule, Hélène, Je voudrais voir la mer, La rue Principale.

Le dévouement et la passion des artistes au projet leur a permis d’en mettre plein la vue. Les chorégraphies montées par Stéphanie Pimparé, étaient parfaitement exécutées.  Tous les artistes participant à cette revue musicale débordaient de talents. J’espère les revoir dans d’autres projets.  Les spectateurs ont apprécié le spectacle, ils le démontraient largement par leur applaudissement et leur cri.

Il n’y a malheureusement pas d’autres représentations prévues pour ce spectacle jusqu’à maintenant. Vous pouvez visionner l’extrait de Hallelujah sur la page Facebook de la maison de production https://www.facebook.com/lplmdf/videos/877381295757206/.

Andy St-Louis sera en spectacle solo à la Boîte à chanson de l’Assomption le 23 février.

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: