Les Héros chez Duceppe jusqu’au 4 février 2017

Résumé de la pièce Les Héros

Le vent se lève! Il faut tenter de vivre!    — Paul Valéry

Les héros met en lumière trois personnages attendrissants et réjouissants, dont on parle peu au théâtre. Trois hommes revenus d’une guerre atroce, éclopés et laissés pour compte dans un hospice. Malgré un prélude dramatique, voilà une pièce pleine de drôlerie irrésistible, de taquineries perpétuelles et d’affection au masculin. En un hymne à la vie, à la complicité et à la force du rêve, l’auteur français Gérald Sibleyras a écrit une œuvre d’une grande tendresse pour ces trois héros malcommodes, qui ne partiront peut-être jamais, mais qui continueront de rêver. Jour après jour.

Monique Duceppe

La saison dernière, chez DUCEPPE, Monique Duceppe montait Une heure de tranquillité du dramaturge français Florian Zeller. Elle y dirigeait alors Roger La Rue qui y brillait dans le rôle principal. Elle s’attaque cette année à une touchante comédie avec Les héros, qui met en lumière trois personnages aussi malcommodes que réjouissants !

Crédit : François Brunelle

Les réussites théâtrales de la metteure en scène sont éloquentes. Citons Fleurs d’acier, Petit déjeuner compris, Haute Fidélité, Vice et Versa, Folle à lier, Chapitre deux et Mambo Italiano, qui figurent toutes au palmarès des productions qui ont rejoint le plus grand nombre de spectateurs chez DUCEPPE. Lors de la saison 2014-2015, on la voit renouer avec l’auteur Steve Galluccio qui crée, treize ans après Mambo Italiano, sa nouvelle pièce Les Chroniques de Saint-Léonard. Monique en signe la mise en scène et collabore à la traduction.

C’est en 1985 que Monique Duceppe débute comme metteure en scène avec État civil : célibataire de Wendy Wasserstein. Forte de ce succès, elle enchaîne avec C’était avant la guerre à L’Anse-à-Gilles de Marie Laberge, Yonkers de Neil Simon, Le vent et la tempête de Jerome Lawrence et Robert E. Lee, La Preuve de David Auburn, Billy l’éclopé de Martin McDonagh, La mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller (Masque du public Loto-Québec en 2000), La Casta Flore de Peter Quilter, Halpern et Johnson de Lionel Goldstein, Une maison face au nord et La traversée de la mer intérieure de Jean-Rock Gaudreault, Elling d’Axel Hellstenius et Petter Næss et Un Village de fous de Neil Simon.

Monique Duceppe a œuvré au Théâtre d’Aujourd’hui, au Théâtre du Chenal-du-Moine, au Théâtre Le Patriote, au Théâtre de Rougemont, au Théâtre Sainte-Adèle et au Théâtre Beaumont St-Michel, sans oublier l’Opéra de Québec qui lui a confié la mise en scène de Don Pasquale de Donizetti.

Respectueuse des auteurs et des interprètes, sensible et instinctive, Monique Duceppe cumule plus de quarante années d’expérience dans le milieu du théâtre québécois. Dès son plus jeune âge, elle est passionnée de tout ce qui se déroule sur une scène. Déjà à l’adolescence, au Théâtre des Prairies, elle est une touche-à-tout infatigable. « La meilleure école », dira-t-elle.

En 2012, elle fait ses premières armes comme traductrice ; on présente chez DUCEPPE Les Peintres du charbon, sa version de la pièce de Lee Hall, The Pitmen Painters. Monique Duceppe assume la responsabilité du comité de lecture chez DUCEPPE et fait partie du conseil d’administration.

(Crédit photo : François Brunelle)

Texte Gérald Sibleyras Mise en scène Monique Duceppe
Adaptation Michel Dumont
du 14 décembre 2016 au 4 février 2017
avec Michel Dumont, Marc Legault et Guy Mignault
Titre original : Le vent des peupliers

http://duceppe.com/a-l-affiche/les-heros/

 



Sujets connexes

%d bloggers like this: