À ne pas manquer à Télé-Québec cette semaine

Télé-Québec

Cette semaine, dans le cadre de L’année de notre chanson, Télé-Québec s’enchante pour :

Lundi 24 octobre 21 h : La musique à tout prix documentaire disponible sur demande
Un documentaire mené par Louis-Jean Cormier et Ariane Moffatt
L’industrie musicale québécoise est en crise. Les ventes de disques sont en chute et la transition vers les nouveaux modes de consommation – les plateformes d’écoute en continu – entraîne une importante baisse de revenus pour l’industrie. Le documentaire tente d’expliquer les mutations en cours, ainsi que les défis et les solutions qui se présentent pour l’avenir.

Jeudi 27 octobre 20 h : Premier gala de l’ADISQ
L’animation du Premier Gala de l’ADISQ , diffusé pour la toute première fois en direct du Métropolis, a été confiée à Sébastien Diaz, qui assure déjà avec brio l’animation du magazine culturel Formule Diaz, mais qui est aussi compositeur de musique, réalisateur et producteur. Le Premier Gala donne le coup d’envoi de la remise de trophées Félix à des artistes et souligne la diversité de notre musique dans tous ses styles, allant du classique au jazz, en passant par le hip-hop et l’alternatif. Évidemment, la soirée sera ponctuée de prestations musicales offertes par les artistes qui ont marqué l’année.

Parmi ce qu’on ne devra pas manquer cette semaine, à Télé-Québec :

Lundi 24 octobre 22 h : Les Appendices
Les Appendices reçoivent l’hilarante Katherine Levac, qui anime une parodie de l’émission L’Épicerie et rencontre une amie du secondaire qui a de la difficulté à la reconnaître. Aussi dans l’épisode : Les chasseurs, Les grands génies, les objets perdus, Rupture de mémoire, Mario la marionnette et Ma opinion.

Mardi 25 octobre 19 h : Électrons libres
La science des mathématiques permet-elle de savoir quelle file d’attente est la plus rapide? Rabii fait le test. Marianne arpente les rues de Montréal pour comprendre le lien entre urbanisme et obésité. Peut-on changer une première impression, bonne ou mauvaise, d’un candidat aux élections? Et l’homme de Néandertal serait responsable de nos allergies!

Mardi 25 octobre 21 h : Banc public
Guylaine rencontre Françoise Crabalona, présidente des Cercles de soutien et de responsabilité du Québec. Sa mission : offrir de l’aide aux pédophiles pour prévenir le passage à l’acte. La journaliste culturelle Marie-Christine Blais raconte à Guylaine pourquoi elle a choisi de changer de carrière à 50 ans pour devenir… mécanicienne. Guylaine rencontre aussi Christine Law, qui récupère des fleurs dans les mariages pour aller les offrir à des personnes seules et malades.

Mercredi 26 octobre 20 h : Le studio de la terreur documentaire disponible sur demande
L’organisation terroriste État islamique, ou Daech, retourne la culture populaire occidentale contre ses adversaires. Cette enquête mondiale nous met sur la piste de djihadistes d’hier et d’aujourd’hui, actuels ou repentis, qui côtoient les meilleurs experts du djihad et du contre-djihad mondial.

Mercredi 26 octobre 21 h : Les francs-tireurs
Aujourd’hui une intervieweuse respectée, Marie-Claude Barrette demeure passionnée de politique. Elle confie à Benoit Dutrizac ce qui l’anime et revient sur son parcours de militante, de mère et de femme. Qu’est-ce qui explique notre fascination pour les personnages de mort-vivants, et que raconte-t-elle sur notre société? Richard Martineau en discute avec trois amateurs de zombies

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: