L’Iliade d’Homère : le verbe pour glaive ! À compter du 8 novembre au Théâtre Denise-Pelletier

À compter du 8 novembre, le Théâtre Denise-Pelletier présente en coproduction avec la compagnie Terre des hommes, L’Iliade d’Homère dans une libre adaptation de Marc Beaupré. Résolument moderne, cette Iliade de Beaupré est aussi celle de dix comédiens habités de la conception musicale de Stéfan Boucher, qui scandent, rythment et offrent ces mots pour illuminer leurs actions et leurs gestes. « Nous ne créons pas un spectacle rap, un spectacle de rock ou un spectacle musical avec L’Iliade. On emprunte certains codes scéniques à ces styles et la principale motivation ce n’est pas de faire du rap, mais bien de chercher à réinventer la langue », dit Marc Beaupré (Cahier d’automne du TDP).

La parole d’Homère, poète du VIIIe siècle avant J.-C., transportée par la musique et le rythme, est déclinée d’autant de métaphores sur la vie et la mort que sur la guerre et l’organisation de l’homme face à ce chaos. Une histoire qui chavire, un vertige musical pour mieux comprendre qui nous sommes et les rêves que nous portons…

Cette épopée de la Grèce antique naît d’une histoire d’amour : le Troyen Pâris a enlevé l’épouse de Ménélas, la Grecque Hélène. Cet affront a soulevé la colère des Grecs qui sont partis pour Troie, une ville d’Asie, afin de libérer la captive Hélène. Cependant, Achille, le plus grand guerrier grec, refuse de participer aux combats, prétendant avoir été insulté et trahi par les Grecs. Mais la vérité est ailleurs. Un oracle lui a annoncé que s’il entre dans cette guerre, les Grecs vaincront et il mourra. Achille entre alors dans un dilemme plus grand que son courroux, dans une agitation plus trouble que les hostilités et il devra choisir : livrer bataille et ainsi mourir dans la gloire ou se résigner à vieillir dans l’oubli.

Le metteur en scène Marc Beaupré choisit, dans son adaptation, le verbe pour glaive. Ni arme, ni sang.

« Le but est de raconter le conflit dans lequel des hommes s’entretuent, mais ce qu’on voit sur scène, c’est exactement le contraire ; des hommes qui s’assemblent pour mieux raconter la guerre », explique Marc Beaupré.  L’Iliade en 2017, projet qu’il porte en lui depuis sept ans, parle de guerre, bien sûr, mais pour Marc Beaupré, c’est aussi une façon de parler de paix, par puissant contraste, et d’héroïsme.

Marc Beaupré – libre adaptation et mise en scène

Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 1999, Marc Beaupré remporte dès l’année suivante un premier Gémeaux pour le meilleur rôle de soutien dans la série 2 Frères. Depuis, il joue à l’écran comme sur les planches.  Au théâtre,  on a pu le voir, entre autres, dans Cendres de la compagnie Pétrus, Bar du Théâtre de l’Opsis,  La Reine morte au TDP, Amadeus et Les peintres du charbon chez Duceppe et plus récemment dans Manifeste de la jeune fille à Espace GO et Le Jeu de l’amour et du hasard au TNM. À la télévision, il joue dans Trauma, Toute la véritéLes LavigueurLe Gentleman, Boomerang, Madame Lebrun. Son personnage de Franck dans Le négociateur lui vaut un prix Gémeaux en 2008 et celui de Marc Arcand dans Série noire marque nos mémoires. Au cinéma, il joue dans les longs-métrages Gaz bar blues ; Le poil de la bête et Bon Cop, Bad Cop 2.

Terre des hommes

Marc Beaupré est également fondateur et directeur artistique de la compagnie Terre des hommes. Il y signe les mises en scène de Caligula [Remix] (2010) — Prix de la meilleure mise en scène et prix de l’innovation au Gala des Cochons d’or 2010 — Dom Juan_Uncensored, ainsi qu’Instructions pour un éventuel gouvernement socialiste qui souhaiterait abolir la fête de Noël au Théâtre d’Aujourd’hui et Hamlet_Director’s Cut au Théâtre La Chapelle.

Complice de Marc Beaupré sur l’IliadeStéfan Boucher assure la « mise en musique »  et la direction musicale du spectacle. Musicien prolifique, il se consacre depuis dix ans à la relation entre la musique et la danse avec Frédérick Gravel et Dave St-Pierre. Il a aussi composé la bande son de Cirkopolis du Cirque Éloize et crée en collaboration avec l’ONF une application interactive,  Le Cancer du temps.

L’Iliade d’Homère   /  Libre adaptation et mise en scène : Marc Beaupré

Avec Stéfan Boucher, Maya Kuroki, Olivier Landry-Gagnon, Justin Laramée, Catherine Larochelle, Louis-Olivier Mauffette, Jean-François Nadeau, Émile Schneider, Emmanuel Schwartz et Guillaume Tremblay

Composition / direction musicale : Stéfan Boucher assisté de Olivier Landry-Gagnon

Assistance : Julien Véronneau ; scénographie : François Blouin ; costumes : Sarah Balleux ; lumières : Étienne Boucher ; conseillère dramaturgique : Marie-Claude Verdier ; accessoiriste : Julie Measroch

Une coproduction Théâtre Denise-Pelletier – Terre des hommes

Du 8 novembre au 6 décembre 2017

Salle Denise-Pelletier du Théâtre Denise-Pelletier, 4353, rue Ste-Catherine Est, Montréal

Billetterie : 514 253-8974 www.denise-pelletier.qc.ca   www.admission.com

 

Sujets connexes

%d bloggers like this: