Lorsque l’on tient entre ses mains cette vieillesse : Aznavour bilan de la tournée nord-américaine

Photo: Nicolas Aznavour
The following two tabs change content below.
mm

Suzette Paradis

Suzette Paradis est journaliste depuis plus de 25 ans. Elle a fondé Les ArtsZé en août 2016. Précédemment, elle était à la tête de Cinéressources qui a traversé 20 belles années. Ses collaborations en tant que pigistes sont diversifiées - quotidiens, hebdomadaires, mensuels dans des domaines multiples (culturel, alimentation, médecine, politique, etc.)

Encore une fois, la venue de Charles Aznavour en Amérique cet automne après deux ans d’absence, a suscité de grands moments de réjouissance, d’anticipation et d’engouement non seulement chez les admirateurs qui se multiplient de génération en génération mais aussi auprès des médias. Les concerts à New York, Boston, Montréal, Québec, Miami et Los Angeles, couronnés de succès, confirment que l’artiste français a toujours le vent dans les voiles … malgré le temps qui passe.

Si les fans ont été aux rendez-vous fixés par le créateur de Mourir d’aimer dont les célèbres salles oscillent entre 2,500 et 10,000 sièges, le Madison Square Garden, le Citi Wang Theatre, le Centre Bell, le Centre Videotron, le Adrienne Arsht Center et le Hollywood Pantages Theatre, les critiques, sauf exception, ont aussi tiré un plaisir avoué à regarder sur scène, le jeu et la mise en scène, à entendre la voix rocailleuse, les mélodies immortelles et les paroles intemporelles, et les intervieweurs à voir leurs questions être bonifiées devant les réponses inspirantes du nonagénaire.

En fait, aujourd’hui Charles Aznavour bénéficie des avantages de sa vieillesse. Les gens n’en croient pas leurs yeux lorsqu’il danse … ni leurs oreilles lorsque de sa voix réchauffée, il pousse ses grande envolées, et se disent que c’est peut-être la dernière fois! Dans les faits, Aznavour est l’olympien de la performance et de la longévité sur les planches toutes catégories et tous pays confondus, et il est ce géant de la chanson française, et pourquoi pas de la chanson tout court!

Parce que l’artiste d’un siècle, tel que nommé par CNN et le Times, a beau vanté les avantages de la jeunesse dans plusieurs de ses poésies, non seulement ses prestations à un âge avancé, ne font pas qu’amplifier cet atmosphère nostalgique auquel le public bigarré s’accroche allègrement mais dans l’inconscient, il répond à notre souhait de vivre le plus longtemps possible en santé, et capables …

Son passage chez nous est aussi marqué par des sentiments d’amour, de gratitude, d’humanité, d’humilité, de paix et de consensus tandis qu’il console souvent nos peines et nos chagrins. Aznavour rend témoin de sa vieillesse joyeuse, de son entêtement à mener comme il l’entend ce grand navire qu’est la vie. Il rend possibles les rêves même quand le frimas s’installe sur nous et il brise les préjugés sur le grand âge! Car autant cette jeunesse est-elle une richesse, autant cette vieillesse en est aussi une, loin d’être à la portée de tous!

Puis, en fin de parcours de cette tournée époustouflante, c’est la communauté arménienne de la Californie qui a eu le dernier mot en lui rendant cet honneur de prendre acte de cette étoile qui brillera sur Broadway. Surprenant que son nom n’y ait pas été incrusté avant aujourd’hui!

Prochaines dates en Europe:
Anvers 04.12.2016 Lotto Arena
Lisbonne 10.12.2016 Meo Arena
Paris 21.12.2016 Palais des Sports
Paris 26.12.2016 Palais des Sports
Paris 28.12.2016 Palais des Sports
Moscou 05.04.2017 Kremlin

Charles Aznavour

Photo: Nicolas Aznavour

mm

par 

Suzette Paradis est journaliste depuis plus de 25 ans. Elle a fondé Les ArtsZé en août 2016. Précédemment, elle était à la tête de Cinéressources qui a traversé 20 belles années. Ses collaborations en tant que pigistes sont diversifiées – quotidiens, hebdomadaires, mensuels dans des domaines multiples (culturel, alimentation, médecine, politique, etc.)

Sujets connexes

%d bloggers like this: