Maria Alekhina et Sasha Bogino de PUSSY RIOT en entretien avec George Stroumboulopoulos, le 9 novembre au Théâtre Maisonneuve.

evenko et Greenland présentent Maria Alekhina et Sasha Bogino de PUSSY RIOT en entretien avec George Stroumboulopoulos, le 9 novembre prochain au Théâtre Maisonneuve.

Joignez-vous à George Stroumboulopoulos pour une conversation intimiste avec Maria et Sasha de Pussy Riot. Au cours de cette soirée très spéciale, le duo présentera la bande-annonce officielle de son documentaire qui sortira prochainement, “Act and Punishment” de Yevgeny Mitta — l’histoire complète de Pussy Riot, racontée en dressant des parallèles avec le passé tsariste de la Russie. Une conversation à propos de l’œuvre artistique et humanitaire du duo sera suivie d’une séance de questions et réponses.

La prévente pour les membres evenko débutera le jeudi 15 septembre à 10 h. Les billets seront mis en vente le vendredi 16 septembre à midi sur www.evenko.ca

Maria ALEKHINA
Maria Alekhina (en russe : Мари́ яВлади́ мировна Алёхина) est une militante politique russe. Elle est membre du collectif artistique féministe et anti-Poutine Pussy Riot. Le 17 août 2012, elle a été condamnée à deux ans en camp de travail pour « vandalisme et incitation à la haine religieuse », à la suite d’une performance à la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou. L’Union de solidarité avec les prisonniers politiques l’a reconnue en tant que prisonnière politique. Amnistie internationale l’a déclarée prisonnière d’opinion à cause de « la sévérité de la réponse des autorités russes ».

Au moment de son arrestation, Alekhina en était à sa quatrième année d’études à l’Institut du journalisme et de la création littéraire de Moscou, où elle a suivi des cours de littérature donnés par Dmitry Vedenyapin et Alexey Kubrik. Publiée comme poète, elle s’est également impliquée dans des causes environnementales auprès de Greenpeace Russie, militant contre des projets de développement dans la forêt de Khimki, et elle a fait du bénévolat à l’Hôpital psychiatrique pour enfants de Moscou. Son fils Filip est né en 2008. Végétalienne, elle se serait évanouie de faim lors de son procès, car aucun mets végétalien n’était offert là où elle était détenue.

Sasha BOGINO
Alexandra LUKYANOVA, aussi connue sous le nom de Sasha Bogino, est née à Moscou en 1995. Elle a étudié à l’école de langue allemande de Moscou et au Rheingau-Gymnasium de Berlin. Elle a aussi suivi des cours à l’école de musique Dounaïevski, à Moscou. Bogino est diplômée de l’École supérieure d’économie de Moscou, où elle a reçu un baccalauréat en communication, médias et design en 2016. Elle étudie actuellement le journalisme d’enquête, les droits de l’homme et les relations internationales.

Elle a travaillé comme rédactrice en chef du site web, reporter et gestionnaire des médias sociaux de TV Rain (le média indépendant le plus populaire de Russie) d’avril 2014 à octobre 2015. Durant cette période, elle a notamment effectué des reportages sur la politique, les droits de l’homme, les problèmes sociaux, le militantisme humanitaire, ainsi que les conflits armés en Ukraine et en Syrie. En janvier 2015, Sasha est devenue l’assistante personnelle de Maria ALEKHINA, en plus de travailler comme reporter pour Mediazona, un site d’informations relié à l’organisation Zona Prava qui a été fondé par Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina de Pussy Riot. Ce site offre du soutien juridique et des informations aux prisonniers et aux accusés russes.

De 2014 à 2015, Sasha Bogino a couvert plusieurs manifestations à Moscou contre le conflit armé en Ukraine, la censure dans les médias russes, le gouvernement actuel et les élections. Elle a écrit à propos du procès de Nadiya Savchenko, une femme soldat ukrainienne qui a été condamnée pour avoir tué deux journalistes russes au cours d’une frappe aérienne en Ukraine orientale.

En mai 2016, Bogino a participé à la table ronde du Raoul Wallenberg Committee à Budapest en tant que représentante de Mediazona et de Zona Prava. Elle a enquêté sur l’affaire Wallenberg afin de tenter d’éclaircir les circonstances de son emprisonnement et de sa mort en Union soviétique. En juillet 2016, elle a enquêté sur la mort d’un soldat de 27 ans originaire d’Ossétie du Nord, qui aurait été tué par d’autres membres de son unité en banlieue de Moscou. Elle écrit à présent principalement à propos des militants de l’opposition russe, des prisonniers politiques et des conditions qui les attendent en prison.

Alexander CHEPARUKHIN (producteur/traducteur)
Alexander Cheparukhin est producteur musical, conférencier, directeur artistique de festivals internationaux de musique et de théâtre, et journaliste à Moscou. Cheparukhin a pris une part active à la coordination du vaste appui international qu’ont reçu les membres de Pussy Riot durant leurs périodes d’emprisonnement.

Détenteur d’un doctorat en économie environnementale, il a œuvré pendant la majorité des années 1980 comme militant et chercheur. Il a été président de l’Association pour le soutien des initiatives écologiques (ASEI); conférencier lors de la session de Moscou de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement (WCED); et journaliste pour la presse allemande et autrichienne, obtenant un accès exclusif à des leaders de l’opposition tels que Boris Eltsine et Vytautas Landsbergis.

À la suite de la dissolution de l’URSS en 1991, Alexander a fondé une des premières agences de voyages internationales de Russie, GreenWave, organisant des voyages de groupe dans les Caraïbes et aux États-Unis, et devenant l’agence de voyages officielle pour la Coupe du monde de 1994. C’est grâce à cette connexion américaine — et à une invitation du célèbre ethnomusicologue Ted Levin — qu’il s’est retrouvé à se consacrer complètement à la gestion et au booking de groupes musicaux.

Lorsque des membres de Pussy Riot ont été emprisonnées, il a senti qu’il devait tirer profit de ses liens avec des musiciens et des médias internationaux afin d’aider ces artistes. Il a initié et coorganisé un séminaire de soutien international au Centre Nobel de la paix à Oslo en octobre 2012, où il a été le premier conférencier de l’événement. Il a obtenu l’appui de Paul McCartney, Peter Gabriel, Patti Smith, John Lydon, Sting et Billy Bragg, entre autres.

Après leur libération, Cheparukhin a aidé les membres de Pussy Riot à créer et entretenir des relations internationales, organisant leurs tournées en Allemagne, en Norvège et au Danemark; rendant possible des visites dans plusieurs prisons en Norvège et au Danemark; et convoquant des rencontres avec le premier ministre de Norvège et avec des ministres et des membres du parlement en Norvège et au Danemark. Il les a aussi accompagnées lors de leur tournée du Canada et des États-Unis. Le 9 novembre, il sera présent en tant que leur traducteur.

George STROUMBOULOPOULOS
Originaire du Canada, George Stroumboulopoulos est l’un des animateurs de télévision et de radio les plus populaires et respectés du pays. Lauréat de six prix Gemini et d’un prix Écran canadien, il est devenu célèbre grâce à son passage à MuchMusic, où il couvrait la musique alternative et rock. Pendant 10 ans, Stroumboulopoulos a animé la populaire émission d’entrevues George Stroumboulopoulos Tonight sur les ondes de CBC. Il a aussi lancé Stroumboulopoulos sur CNN, une émission adoptant un style d’entrevues similaire. À l’automne 2014, il a fait ses débuts comme animateur de Hockey Night in Canada.

Depuis sa nomination en 2011, George est ambassadeur national du Programme alimentaire mondial. Il travaille également étroitement avec les Artistes pour la Paix et la Justice, avec qui il se rend annuellement à Haïti.
Stroumboulopolous anime actuellement The Strombo Show sur CBC Radio 2.

Sujets connexes

%d bloggers like this: