Marie-Élaine prend sa place

The following two tabs change content below.

Marc-Yvan Coulombe

Autres textes de Marc-Yvan Coulombe (see all)

15 ans après son arrivée dans notre showbiz, grâce à Star Académie, Marie-Élaine Thibert célébrait, jeudi soir, en bonne compagnie, tout le chemin qu’elle a parcouru et ce dans un théâtre méconnu qui vaut le détour. Même s’il n’y avait pas de captation, la soirée se déroulait un peu comme un spécial télévisé, alors qu’entre les chansons, l’artiste répondait aux questions de l’intervieweur Yves Parent.

Confessant sa timidité qui l’amenait à se réfugier dans les angles morts des caméras, à ses débuts, l’artiste nous a démontré que cette époque est bien révolue. En effet, la môme Thibert revisite Piaf avec aplomb, dans une interprétation à donner des frissons de Mon Dieu, appuyée par les chanteurs de Quartom.

Retrouvailles
Puis, elle accueille le grand gagnant de la toute première mouture québécoise de Star Académie, Wilfred LeBouthillier qui a maintenant 40 ans. Les deux complices reprennent d’ailleurs en duo la chanson de Bonnie Tyler, Total eclipse of the heart (Si demain), qu’ils avaient interprétée à Cannes, en 2004, devant des millions de téléspectateurs. Comme deux gamins espiègles, ils racontent ensuite quelles étaient leurs stratégies, à cette époque, pour déjouer des admirateurs frénétiques.

Parmi les autres temps forts de la soirée, Thibert invite Luce Dufault, Marie Michèle Desrosiers et Martine St-Clair, ses complices du spectacle Entre vous et nous, en tournée au Québec, jusqu’au printemps prochain. Les quatre femmes donnent tout dans un vibrant Pourquoi chanter.

Cette soirée unique nous permet aussi de voir sur scène un joueur majeur de la chanson québécoise, Stéphane Venne, toujours passionné à 77 ans. Il accompagne au piano sa protégée dans la superbe J’ai quitté mon île de Daniel Lavoie. Marie-Élaine nous fait alors la surprise d’interpréter la bouleversante Allo la vie, écrite par Stéphane Venne pour un ami qui avait tenté de se suicider. Visiblement ému, le compositeur serre les poings durant certains passages de cette chanson qu’il qualifie lui-même de «pas chantable» et ne peut retenir ses gestes de chef d’orchestre.

Et c’est pas fini
Ajoutons que le tout se déroule au Théâtre Paradoxe, remarquablement aménagé dans l’ancienne église Notre-Dame du Perpétuel Secours, dans le quartier Ville-Émard. Ce lieu permet aussi d’offrir une formation technique dans le domaine des arts de la scène à des jeunes «en situation d’exclusion».

Même si la chanteuse démontre des signes de fatigue vocale au cours de ce programme de plus de deux heures, où l’accompagnement musical de l’orchestre sera parfois approximatif, on sent que le feu brûle toujours en elle. Celle qui a chanté Quand on n’a que l’amour en duo avec Céline Dion à Las Vegas a déjà une feuille de route digne de mention. Ceux qui prédisaient un feu de paille aux vedettes de Star Académie devraient peut-être réécouter Et c’est pas fini!

 

Sur la photo: Marie-Élaine Thibert et Stéphane Venne

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: