Ministry au MTelus avec son métal-industriel

Dimanche soir dernier le MTelus recevait de la grande visite soit le pionnier de la musique industrielle : Al Jourgensen avec son groupe Ministry pour la tournée, AmeriKKKant North American Tour. Comme groupe invité The God Bombs, malheureusement Chelsea Wolfe n’a pu être présente pour le concert de Montréal.

La soirée a commencé à 20h30 avec The God Bombs et leur electro-industriel-punk, le trio composé de Justin Symbol, Jabbath Roa, Edrick Superv, réside à New York. Les instruments sur scène abondaient ce qui laissait aucun un doute sur ce que le groupe pouvait offrir. Je me suis laissé prendre au jeu et j’ai bien aimé leur son, un peu comme quand j’ai découvert Combichrist en première partie de Rammstein, voilà quelques années. On retrouve un claviériste/guitariste, un percussionniste et un chanteur très énergique, qui fait des grimaces et s’avance vers la foule. À souligner, leurs performances de  The Cure et Flashback de Ministry. Une ouverture de soirée réussie.

En tête d’affiche, Ministry groupe-phare de la scène industrielle dont l’arrivée a été précédée par la présence de deux grands poulets arborant un signe antinazi et la coiffure de Donald Trump.  Sur écrans multicolores et un écran géant était également affiché le président des États-Unis. Portant soit un masque de manifestant, soit un foulard, soit un masque d’anonymous, soit des lunettes fumées vertes, tous les membres avaient leur particularités. Le tout a débuté avec l’intro I know words et enchaîna avec Twilight zone. Par la suite, étonnamment nul autre que Burton C. Bell de Fear Factory s’est joint à son comparse Tony Campos, bassiste du même groupe et qui a aussi fait parti du groupe Soulfly.

Ce dernier a interprété la chanson Victims of a clown, une voix qui contraste avec celle d’Al. Burton n’a plus la voix de ses débuts, mais à un mètre de lui, on ne s’ennuie pas. Il est même revenu à deux reprises aux côtés d’Al pour les chansons We’re tired of it et Wargasm. La chanson la plus entraînante est sans doute Just one fix accompagnée d’images sur l’écran géant reproduisant les paroles.  Le chanteur de Ministry était en grande forme, il utilise aussi un porte-voix, jour de la guitare sur quelques chansons. Bon son très fort.  Ce fut une excellente soirée malgré la température exécrable pour nous rendre au Centre-ville de Montréal.

I Know Words-Twilight Zone-Victims of a Clown-(with Burton C. Bell)-Punch in the Face-Señor Peligro-Lies Lies Lies-Rio Grande Blood-We’re Tired of It-(with Burton C. Bell)-Wargasm

(with Burton C. Bell)-Antifa-Just One Fix-N.W.O.-Thieves-So What – Rappel Bad Blood

mm

Written by 

Grand connaisseur de la scène heavy metal, Sébastien a cet oeil de lynx affuté qui lui permet de capturer avec sa caméra des photos exceptionnelles des artistes qu'il aperçoit sur scène et de décrire avec justesse leurs performances. Éditeur-adjoint au webmagazine Les ArtsZé

Sujets connexes

%d bloggers like this: