Montréal guttural!

Mercredi dernier la salle l’Astral accueillait quatre formations issues de la scène Death Métal. Des formations matures bien calibrées ayant fait leurs preuves jusqu’ici. Cette soirée s’annonçait fort intéressante, car toute la programmation avait le même but, la même vocation. Elles oeuvraient toutes dans le domaine de la rapidité d’exécution, la précision chirurgicale et une imposante agressivité.

 

 

J’aurais cru y voir davantage d’assistance, mais je me suis rappelé que l’on était en plein milieu de semaine et que pour beaucoup d’entre nous il était difficile de négocier avec le quotidien afin de se permettre cette sortie. Vengeful, groupe local a ouvert la marche avec brio en offrant un métal solide et performant. La formation est expérimentée et cela se voit. Cela promettait pour le reste à venir. Rien de doux en cette soirée de musique sans merci. Ils nous jouèrent Carnivore, Delirium, Cleansing entre autres. La salle fut bien réchauffée et nous allions pouvoir passer au suivant.

Hideous Dinivity (de l’étiquette Unique Leader Records), formation ayant débuté en 2007, venait nous cracher ses pièces sous le thème des films d’horreur tirées des albums Cobra verde ainsi que Adveniens. Du très bon Death métal,  brutal à souhait pour notre bon plaisir.

La foule réagit très bien aux avances musclées du groupe et on peut ainsi dire que la scène est plus que réchauffée, des braises se formant au niveau de l’ambiance pour laisser libre cours à ce qui allait suivre.

Dois-je présenter les prochains? Cryptopsy n’a depuis longtemps guère besoin de présentations. La troupe de Matt Mcgachy venait nous défoncer les tympans avec des pièces classiques comme Phobophile, Graves of the fathers, Slit your guts, Orgiastic disembowelment ou bien Sire of sin et Fear of displeasure, pièces de leur dernier EP, The book of suffering Tome II. Aussi nous aurons les vocaux de Matt qui sont ahurissants, il est en pleine forme tant au niveau guttural qu’au niveau des chants les plus hauts perchés. Nous en avons eu pour notre argent!!!

Les Belges de la formation Aborted s’installèrent, avec leur décor apocalyptique incluant deux boitiers lumineux contenant ce qui semble être des restes humains, vestiges d’une boucherie, le tout avec goût sans entrer dans le pur gore, juste assez pour se mettre dans l’ambiance chirugicale, de désolation, d’apocalypse dans lesquels nos cousins belges adorent se vautrer. Monsieur Sven de Caluwé, chanteur et fondateur de Aborted, nous salue en français bien sûr et nous passe sa joie d’être des nôtres. Je dois avouer que c’est très plaisant de pouvoir interagir dans sa langue maternelle avec le groupe. Ils ne nous ménagent pas en commençant avec Terrorvision, titre de leur dernier album, dénonçant beaucoup le pouvoir malsain des médias. On nous invite à maintes reprises à former des Circles pits et avec succès, à se défier entre nous à grands coups de walls of death, sans oublier les mosh pits. La foule collabore extrêmement bien aux demandes de Sven et même les moins hardis headbang avec énergie afin de contribuer au rituel sacré du métal du mercredi soir! À souligner la collaboration de Matt de Cryptopsy aux vocaux avec Sven pour la pièce Whore d’oeuvre macabre, ce fut un fulgurant succès!!!

Nous avons eu droit aux titres suivants: Termination redux, Squaler opera, The saw and the carnage done, Cadaverous banquet, Hecatomb, etc. De tout pour alimenter le carnivore en toi ou bien créer le dégoût retentissant du fervent de végétarisme! Blagues à part ce fut une excellente soirée axée sur la bonne humeur, les sourires, la satisfaction sur tous les visages le tout sur fond de violence extrême musicale et de … Never gonna give you up de Rick Astley lors de l’extinction des amplis … et étonnamment plusieurs se prêtèrent au jeu en dansant et parodiant la chanson, dont moi!

 

 

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share