Une Mort accidentelle de François Archambault: une pièce qui tombe juste à point !

Une mort accidentelle

Après avoir lu la description de la pièce Une mort accidentelle, je n’ai pu m’empêcher de faire la connexion avec l’incident de la mort tragique de Marie Trintignant il y a quelques années. Je n’arrive pas encore à oublier. Toutefois, à mon agréable surprise, j’ai été complètement conquise, charmée et je crois, que toute la salle aussi !

Cette pièce est renversante !

Le génie de cette production a été de tourner un événement tragique en une satire qui nous confronte directement aux vices de notre temps et qui, avec la distance de l’humour, rend l’expérience presque légère et divertissante. L’intrigue et la langue sont magnifiquement manipulées pour nous amener à fendre la bouche et à rire.

Une mort accidentelle est le reflet assez juste des irrationalités de notre vie moderne,. Le résultat de la manipulation d’idées véhiculées par les médias de masse qui nous alimentent qu’à partir de bribes d’informations très superficielles. Sur les mensonges et la vie illusoire qu’ils nous font de vivre et qui prévaut bien souvent sur nos vies. Sur l’importance ridicule du paraître et du désir de vouloir sauver les apparences qui maintiennent tout ce système en place.

Ce texte est incroyablement bien écrit. Il nous transporte et, comme les acteurs qui le portent sont tous aguerris et excellents, on boit de leurs lèvres. Ils deviennent complètement ce texte. La pièce se déploie comme une enquête, suit parfois des méandres surprenants où la flamboyance des personnages est révélée en alternance. Les choix de la mise en scène sont judicieux, efficaces et servent bien la pièce.

C’est un spectacle fin, intelligent, subtil et drôle à la fois, qui ne nous demande absolument pas de se casser la tête !

 

Le théâtre de la Manufacture et le théâtre de la Licorne présentent:

Une mort accidentelle (ma dernière enquête)
Du 17 janvier au 25 février 2017
À la Licorne
4559, avenue Papineau
Billeterie: 514- 523-2246

Texte: François Archambault
Mise en scène: Maxime Denommée
Avec: Annick Bergeron, Denis Bernard, Micheline Bernard, Pierre-Yves Cardinal, Stéphane Jacques, Marie-Pier Labrecque, Roger La Rue, Marie-Hélène Thibault
Assistance à la mise en scène et régie: Marie-Hélène Dufort
Décor, costumes et accessoires: Elen Ewing
Éclairages: André Rioux
Musique: Éric Forget

Direction artistique du spectacle: Jean-Denis Leduc
Assistance aux costumes: Chantal Bachand
Conseillère maquillages: Amélie Bruneau-Longpré
Coupe de la robe de mariée: Amélie Grenier
Construction du décor: Création Z-Atelier Jean-François Touzin Inc.

 

***

Emma Reno, pour les ArtsZé

mm

par 

Sujets connexes

%d bloggers like this: