Noir de Mike Ward, un show décapant

Mercredi soir dernier le Club Soda recevait en première médiatique le cinquième one man show de Mike Ward: Noir. Dans la salle du boulevard Saint-Laurent étaient présents, son public majoritairement dans la trentaine et quarantaine et des amis humoristes dont Daniel Grenier, Martin Matte, Patrice Lecuyer. Comme divertissement en début de soirée, un DJ avait sorti son attirail kitch musical, de Salut Bonjour à Nine Inch Nails, un effet contrastant.

Les humoristes Erich Preach et Christine Morency ont fait la première partie, Christine Morency, avec son humour cru, est une version féminine de Mike Ward. Deux humoristes à découvrir.

Dès son entrée sur scène, la foule a applaudi le protagoniste de la soirée et sans plus Mike Ward est entré dans le vif du sujet. Comme les journalistes ont un embargo, il est impossible de parler de ce numéro qui pour moi est le meilleur de la soirée et qui nous a fait comprendre bien des choses. Ne serait-ce que pour ce numéro, le déplacement vaut la peine.

Ensuite l’humoriste nous a amené sur son sujet de prédilection, soit la liberté d’expression. Un sujet qui lui tient à coeur et qui a causé ses problèmes avec la justice. Depuis son dernier spectacle ses problèmes juridiques l’on affecté.

Des événements survenus au Québec dans la mouvance de #metoo ont passé dans le tordeur de Mike, soit ceux entourant Éric Salvail avec qui il travaillait à la radio et autre sur Gilbert Rozon. Son numéro drôle sur les trisomiques est aussi hilarant, ainsi que le texte percutant au sujet d’un de ses amis: « Marco qui est devenu Maria », une transgenre  ce qui l’a conduit à aborder par l’intimidation qu’il a vécue dans sa jeunesse.

Les religions aussi goûtent au traitement Ward. Même Sophie Durocher parle de Mike Ward en disant qu’il manque d’audace. Son numéro sur les extrémistes est le moins « punché », peut-être est-ce le fait qu’aucun d’eux ne connaisse Mike Ward.

Ce fut une soirée très décapante pour les oreilles avec le DJ, Erich Preach et Christine Morency, mais surtout avec Mike Ward, le seul à pouvoir nous livrer des textes aussi crus et vulgaires. Si vous avez déjà acheté vos billets vous ne serez pas deçus, notre Mike national ne ce n’est pas assagi et nous espérons qu’il va continuer dans ce créneau pour encore bien des années. Nous avons besoin de plus d’humoristes comme lui et Christine Morency, avec eux nous sommes sur la bonne voie.

Faceebook : Mike Ward

Site : https://mikeward.ca/fr

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share