Pérégrinations nordiques du photographe Robert Fréchette : une incursion fascinante en territoire Inuit

Nous habitons un pays nordique, mais combien d’entre nous connaissent vraiment le Nord ? Que dire du Nunavik qui constitue près de la moitié de la superficie du Québec ? Nous sommes peu nombreux à pouvoir localiser Kujjuuaq sur une carte, et que connaissons-nous de la culture des Inuits du Québec et de leur incroyable environnement ? L’Avenue du Mont-Royal nous invite à découvrir de fascinantes images au-delà des clichés, à l’occasion d’une exposition extérieure qui se tiendra jusqu’au 31 octobre 2016. Pérégrinations nordiques réunit une cinquantaine de photographies grands formats de Robert Fréchette, qui a vécu une quinzaine d’années parmi les Inuits du Nunavik.

Les images de cette exposition reflètent trois pratiques photographiques différentes de Robert Fréchette et ont été captées sur une période de vingt ans. Les circonstances du long séjour du photographe au Nunavik l’ont amené à faire de la photo aérienne, du photojournalisme documentaire et de la photo animalière. Chacune de ces approches favorise un sujet : les habitants, le territoire et la faune arctique. La combinaison des trois présente le Nunavik d’une manière dynamique, comme un coin de pays presque mythique, habité par une culture et un mode de vie parfois très différents, mais tantôt si semblable à ce que l’on vit au Sud.

Né au Québec en 1961, Robert Fréchette trouve son inspiration, lorsque qu’il est jeune homme, auprès de la tradition européenne du photojournalisme. Après des études en arts à l’université de Concordia, il cofonde l’Agence Stock Photo, la première agence de photojournalisme indépendante du Québec.

Après de nombreux voyages dans des communautés autochtones et plusieurs expositions, il déménage avec sa famille, en 1994, à Kangiqsujuaq pour vivre parmi les Inuits du Nunavik. Il y restera pendant une quinzaine d’années, œuvrant pour la communauté et occupant différents postes pour l’Administration régionale Kativik. De 2002 à 2007, il est directeur au développement pour des Parcs nationaux du Québec de la région et directeur du premier parc au Nunavik : Le Parc national des Pingualuit. Il revient à Montréal pour travailler comme codirecteur du département des publications, puis comme directeur général de l’institut culturel Avataq.

Après avoir plongé dans le monde des Inuits du Nunavik, nous ne verrons plus jamais du même œil cet immense territoire et les gens qui l’habitent.

Pérégrinations nordiques du photographe Robert Fréchette

  • Exposition extérieure en cours le long de l’avenue du Mont-Royal jusqu’au 31 octobre 2016 (53 photos grands formats sur structures d’acier, entre les rue de Bullion et Fullum)
  • Vernissage et rencontre avec l’artiste : le jeudi 1er septembre à 17 h à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, 465, avenue du Mont-Royal Est.

 

Sujets connexes

%d bloggers like this: