Prix de la création Radio-Canada : annonce des finalistes du Prix de poésie 2016

CBC et Radio-Canada, avec leurs partenaires – le Conseil des arts du Canada, le magazine Air Canada enRoute et le Banff Centre des arts et de la créativité –, ont dévoilé mercredi les finalistes du Prix de poésie Radio-Canada/CBC Poetry Prize. Les cinq textes finalistes en français ont été choisis parmi plus de 700 poèmes inédits reçus de partout au pays. Les finalistes sont :

Catherine D’Anjou pour Dans le corridor, première porte à droite
Née en 1989, Catherine D’Anjou a grandi sur la Rive-Sud de Québec et complète actuellement une maîtrise en études littéraires à l’Université Laval. Son premier roman, Le plan, est paru aux éditions La Mèche à l’automne 2015.

François Guerrette pour La foudre me hante
François Guerrette est originaire de Rimouski et vit à Montréal. Il a publié quatre livres aux éditions Poètes de brousse, dont Mes ancêtres reviendront de la guerre (2014, finaliste au prix Alain-Grandbois) et Pleurer ne sauvera pas les étoiles (2012, finaliste au prix Émile-Nelligan).

Éric LeBlanc pour De ces hommes
Éric LeBlanc est originaire de Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Étudiant à la maîtrise en études littéraires à l’Université Laval, il est chargé de projets pour le Bureau des affaires poétiques. Ses activités artistiques comprennent aussi le montage vidéo, le graphisme et la danse gumboot.

Nicolas Lemieux pour Personne n’a trouvé ton mot d’amour caché dans la déchirure d’une banquette de l’ancien Jockey
Nicolas Lemieux est originaire de Chicoutimi et vit « temporairement » à Montréal depuis 13 ans où il s’occupe de chansons et de poésie.

Charles Sagalane pour Abrégés et mélanges
Charles Sagalane est né à Saint-Gédéon-de-Grandmont, au Lac-Saint-Jean et y vit toujours. Son cinquième recueil de poésie, 73Armoire aux costumes (La Peuplade), a été nourri par des animations littéraires, des résidences et des performances.

Les poèmes des cinq finalistes francophones peuvent être lus sur le site Radio-Canada.ca/icionlit. Le nom du gagnant sera annoncé le mercredi 16 novembre. Cette année, le jury est composé de la poète acadienne Georgette LeBlanc, de l’artiste hip-hop Webster et de Jean-Paul Daoust, le poète en résidence de Plus on est de fous, plus on lit! En plus d’un prix en argent de 6 000 $ offert par le Conseil des arts du Canada, le lauréat profitera d’une résidence d’écriture au Banff Centre des arts et de la créativité (Alberta) et son texte sera publié dans le magazine Air Canada enRoute et sur ICI on lit. Les finalistes reçoivent chacun 1 000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada.

Les finalistes en anglais sont : Ross Belot (Hamilton, Ontario) pour The Edge of Everything, Selina Boan (Vancouver, Colombie-Britannique) pour In six, the seasons, Adam Dickinson (St. Catharines, Ontario) pour The Metabolites, Michael Fraser (Toronto, Ontario) pour African Canadian in Union Blue et Andréa Ledding (Saskatoon, Saskatchewan) pour kîwetinotahk pimâcihowin – northern journeys.

Les Prix de la création Radio-Canada
Véritables tremplins pour les écrivains canadiens depuis 1945, les Prix de la création Radio-Canada (Radio-Canada.ca/icionlit) sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits, nouvelles et poèmes originaux et inédits soumis au concours. Au fil des ans, ils ont permis de révéler au public de nombreux talents devenus depuis des incontournables de la littérature d’ici et rayonnent au-delà de nos frontières. Marie-Louise Arsenault, l’animatrice de l’émission Plus on est de fous, plus on lit! sur ICI Radio-Canada Première, en est la porte-parole.

Sujets connexes

%d bloggers like this: