Quand novembre revient…

Découvertes et nostalgie constituent les piliers du Coup de coeur francophone 2018. En ouverture, le 1er novembre, au Lion d’or, on célèbre le 30e anniversaire d’Amère America, le tout premier album de Luc De Larochellière qu’il interprétera dans son intégralité avec sa bande de l’époque, dont les incontournables frères Pérusse. Le même soir, on présente aussi la première de l’opéra rock Viens avec moi des Hôtesses d’Hilaire, au Club soda.

Un soir avec «le freak de Montréal»
Un autre événement très attendu: Lucien Francoeur, Aut’Chose et invités. C’est aux Foufounes électriques que le septuagénaire convie ses disciples, alors que Marjo fera escale au Quai des brumes et Vilain Pingouin, au Café campus.

De nouveaux visages d’ici et d’ailleurs 
Fidèle à sa mission, le Coup de coeur francophone nous offre, cette année encore, maintes occasions de découvrir ou faire plus ample connaissance avec Salomé Leclerc, Antoine Corriveau, Mon doux saigneur, Joseph Edgar, Dany Placard, Brigitte Saint-Aubin, Philippe B, Keith Kouna, etc.

On reçoit aussi des artistes de France dont Barcella et Julien Gasc. La Communauté Wallonie-Bruxelles est représentée par Jérôme Mardaga, Le Prince Harry et Témé Tan (récipiendaire du Prix Rapsat-Lelièvre 2018). De Suisse, le festival accueille Vendredi sur Mer et des États-Unis, Zachary Richard.

En tout, 150 artistes et groupes d’ici et d’ailleurs se produiront sur 18 scènes montréalaises du 1er au 11 novembre dans le cadre du Coup de coeur francophone (CCF18).

Sujets connexes

%d bloggers like this: