Rencontre au sommet : enjeux et opportunités communes en télévision

Hier, devant les 250 invités réunis au Grand Salon du Hyatt Regency Montréal, s’est déroulée la conférence « Rencontre au sommet : enjeux et opportunités communes en télévision » organisée par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision et animée par la communicatrice Marie Grégoire.

Tenu dans le cadre de la série de conférences « Regards sur l’industrie », ce rendez-vous a réuni sur une même tribune six hauts dirigeants de la télévision francophone canadienne publique et privée, un moment en soi extraordinaire. C’est dans une ambiance propice à la discussion que Marie-Philippe Bouchard (TV5 Québec Canada), Marie Collin (Télé-Québec), Gerry Frappier (RDS, Bell Média), Louis Lalande (Radio-Canada), Maxime Rémillard(Groupe V Média) et Julie Tremblay (Québecor Groupe Média et Groupe TVA) ont pu discuter de manière franche du futur de notre télévision.

De gauche à droite: Gerry Frappier, Marie-Philippe Bouchard, Marie Collin, Louis Lalande, Julie Tremblay, Maxime Rémillard Crédit: Paul Ducharme

Mario Cecchini, le président de l’Académie au Québec, a ouvert la conférence en soulignant que l’industrie de la télévision se porte bien du côté de la performance générale dans notre marché : plus de 93 % des adultes d’ici regardent la télévision quotidiennement, et les 18-34 ans passent 11 fois plus de temps devant la télévision que sur Netflix. Il a également rappelé que dans son rapport PROFILE 2015, la Canadian Media Producers Association affirme que parmi les dix émissions canadiennes les plus regardées au Canada, huit sont des émissions faites au Québec, en français et que, dans le marché canadien francophone, les dix émissions canadiennes les plus populaires ont toutes attiré plus d’un million de téléspectateurs. Ces affirmations ont eu comme effet de lancer la discussion avec force.

De celle-ci s’est dégagée la nécessité de renforcer la solidarité industrielle déjà existante. On a expliqué le lien fondé de la consolidation des grands groupes média qui s’est opérée ces dernières années pour demeurer fonctionnels. L’ouverture vers le partage de l’expertise des réseaux afin de mieux renseigner les consommateurs sur la grande valeur de notre écosystème télévisuel s’est également fait sentir, de même que le désir de prendre des risques et d’ainsi accéder au marché international, tout en gardant l’excellence du contenu produit ici dans sa mire.

En guise de conclusion, les six intervenants se sont unis pour souligner que la richesse du contenu est étroitement liée à l’œuvre des créateurs de l’industrie et à leur talent.
Cinq autres conférences de cette trempe seront présentées dans le cadre de la série « Regards sur l’industrie », élaborée en collaboration avec la firme Les Complices, laquelle s’étendra jusqu’au printemps prochain.

Organisée à quelques jours seulement des cérémonies des 31es prix Gémeaux, cette conférence avait pour but d’encourager la réflexion et les échanges entre les membres de l’Académie sur des thèmes d’actualité propres à l’industrie audiovisuelle. Cette initiative cadre dans le mandat de l’Académie qui se fait un devoir de favoriser le dialogue entre les professionnels de l’industrie de la télévision, du cinéma
et des médias numériques.

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: