Rivers Of Nihil présente son nouvel album sur la scène du Piranha

The following two tabs change content below.

Leslie Anna

Journaliste et auteure d’un premier ouvrage - La beauté au naturel : produits d’ici et d’ailleurs- aux Éditions Vuibert, Leslie évolue dans le journalisme nature et la communication. Tout en restant profondément attachée à sa première passion, elle n’hésite pas à allier son amour pour la musique et son métier.

Ce mardi 3 juillet, le groupe de death metal originaire de Pennsylvanie a fait l’honneur de passer par la scène du Piranha Bar pour son Where Owls know my name Tour.

Accompagné des groupes Alterbeast et Inferi, ce sont ces derniers qui ont ouvert le spectacle. Devant une salle pratiquement comble, les deux premières parties ont exécuté un set sans fausses notes, en particulier Alterbeast qui a déchaîné le public ce soir-là.

Fort de leur 3e album Where Owls know my name sorti le 16 mars, le groupe pennsylvanien mené par Jake Dieffenbach est apparu plus en forme que jamais. D’ailleurs, il débutera directement son set avec la 2e chanson issue de ce nouvel album “The silent Life”. Enchaînant les riffs et les sonorités lourdes, le groupe fait incontestablement partie de la scène montante du progressif death metal.

Le public est d’ailleurs présent pour en attester : rarement, la salle du piranha bar, pouvant accueillir jusqu’à 250 personnes, n’avait été aussi remplie. Ce soir-là, une grande partie du public sera constitué de mélomanes venus davantage pour écouter que pour alimenter les circle pit, bien qu’un groupe très actif au milieu de la salle ne s’épuisera pas durant l’ensemble du show.

La consécration arrivera au moment où les premiers riffs de la chanson homonyme de ce dernier album retentissent : des mélodies envoûtantes et nostalgiques résonnent. Un frisson nous parcourt : l’atmosphère change du tout au tout pour devenir plus apaisante avec une touche d’angoisse. Cette chanson est véritablement le hit et la raison d‘être de cet album.

Après un set d’un peu plus d’une heure, le groupe terminera avec un classique issu de leur EP Monarchy “Sand Baptism” sorti en 2015. Peu après la fin, la foule se disperse rapidement après la fin.

Le set restera tout de même un mélange équilibré des 3 albums. Rivers of Nihil est actuellement sur une pente montante : cet album sera incontestablement un succès auprès des amateurs de métal et des fans du groupe qui confirme son identité.

 

  • Setlist :

 

  • The Silent Life
  • Mechanical Trees
  • Monarchy
  • Death Is Real
  • A Home
  • Terrestria I: Thaw
  • Rain Eater
  • Old Nothing
  • Perpetual Growth Machine
  • Soil & Seed
  • Where Owls Know My Name
  • Sand Baptism

Written by 

Journaliste et auteure d’un premier ouvrage - La beauté au naturel : produits d’ici et d’ailleurs- aux Éditions Vuibert, Leslie évolue dans le journalisme nature et la communication. Tout en restant profondément attachée à sa première passion, elle n’hésite pas à allier son amour pour la musique et son métier.

Sujets connexes

%d bloggers like this: