ROCK’N ROLL avec Guillaume CANET et Marion COTILLARD dès le 1er décembre

Le film Rock’n Roll prendra l’affiche au Québec le 1er décembre prochain. Le réalisateur Guillaume Canet, tient le rôle principal aux côtés de Marion Cotillard en plus de signer le scénario avec la collaboration de Philippe Lefebvre et Rodolphe Lauga. Ce faux documentaire met également en vedette Gilles Lellouche, Philippe Lefebvre, Alain et Yvan Attal et Maxim Nucci avec la participation de Johnny et Laeticia Hallyday. 

« Je voulais que ce soit une comédie qui ait du fond, en dépeignant, notamment, le jeunisme absolu, excessif, qui dirige le monde aujourd’hui. » – Guillaume Canet

Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux… Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la « liste » des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

Guillaume Canet suit une formation au Cours Florent et se fait remarquer au théâtre dans la pièce La ville dont le Prince est un enfant d’Henry de Montherlant. Après une première apparition au cinéma dans le court métrage Le fils unique, en 1995, il se retrouve face à Jean Rochefort dans Barracuda (1997), mais ce sont ses prestations dans En plein cœur (1998) de Pierre Jolivet et qui lui assurent une belle notoriété naissante. En 2000, Guillaume Canet donne la réplique à Leonardo DiCaprio dans La plage, puis à Sophie Marceau dans La Fidélité et enfin à Antoine de Caunes dans Morsures de l’aube. Il enchaîne ensuite en 2002 avec Frère du guerrier et Mille millièmes, fantaisie immobilière. Il réalise son premier long métrage, Mon idole et abordera ensuite des genres différents dans Jeux d’enfantsNarco et Joyeux Noël. Puis, en 2006, il réalise Ne le dis à personne qui remporte quatre César, dont celui du Meilleur acteur et du Meilleur réalisateur. Après avoir dirigé François Cluzet dans Ne le dis à personne, les deux acteurs se retrouvent dans Les Liens du sang de Jacques Maillot. En 2009, il partage l’affiche avec Marion Cotillard dans Le dernier vol et, en 2010, la dirige sur son troisième long métrage Les petits mouchoirs. Un an plus tard, il se rend aux États-Unis pour réaliser, produire et co-scénariser avec James Gray Blood Ties, une nouvelle version des Liens du sang. L’expérience internationale se poursuit avec The Program de Stephen Frears. L’acteur n’en oublie pas pour autant le cinéma hexagonal, au sein duquel il jouera dans La prochaine fois je viserai le cœurL’homme qu’on aimait tropLe secret des banquises et Cézanne et moi.

Ce long métrage est distribué au Canada par AZ Films et prendra l’affiche le 1er décembre.

Sujets connexes

%d bloggers like this: