Saloon du Cirque Éloize : à la conquête de Montréal !

La rentrée culturelle est amorcée et s’annonce haute en couleurs ! La célèbre troupe québécoise du Cirque Eloize très présente cet été dans le cadre des festivités du 375e nous propose maintenant leur dernière création, Saloon : une course folle qui revisite les standards du Far West et qui a remporté beaucoup de succès en Europe.

Le Monument National possède un charme indéniable, il va s’en dire : un espace de jeu à la fois aéré et intime, dans lequel les artistes se livrent à ce que nous pourrions appeler du « Cirque-Théâtre ». Sans qu’il n’y ait de véritable histoire ou fil conducteur, nous sommes entrainés dans l’ouest américain et suivons les tribulations de différents personnages.

Dans cette chevauchée pas mal débridée, pas besoin de dialogues et de longues mises en abime : les grimaces et autres mimiques suffisent pour comprendre l’enjeu – bien souvent les faveurs d’une demoiselle – des différents numéros. D’ailleurs, le « Cowboy »  qui s’apparente au clown de cirque plus classique, vole la vedette à plusieurs reprises, par sa maitrise du mime et la précision chirurgicale de ses interventions lip-sync.

Le spectacle réussit à nous divertir – que dis-je – à nous embarquer à pieds joints, mais grâce à d’autres qualités que celles des prouesses physiques auxquelles nous sommes habitués. En fait, les véritables héros de cette fresque, sont les trois chanteurs-musiciens qui livrent un véritable marathon, enchainant les reprises de grands standards folk, rock et même pop. Ils donnent tout : le rythme, l’ambiance et apportent un jenesaisquoi de magique. Les aficionados du cirque traditionnel resteront peut-être sur leur faim : en effet, les numéros présentés ne sont pas forcément originaux, car l’accent est mis sur la mise en scène, les chorégraphies, simples mais efficaces et donc, la musique.

Qu’à cela ne tienne, on frissonne devant l’exercice de haute-voltige de l’artiste et du shérif, on reste saisi devant les mouvements désarticulés de la drôle de « Rêveuse » et on rit devant la course poursuite improbable entre le « Propriétaire » et « L’Amoureux ».

Des chansons cultes, des trouvailles comiques et originales, une mise en scène réglée au quart de tour, des danses enlevantes et une bonne humeur contagieuse : définitivement, nous sommes conquis !

« Saloon » du Cirque Éloize est présenté jusqu’au 30 septembre au Monument National.

Durée du spectacle
1 h 25 sans entracte

mm

Written by 

Charleyne Bachraty développe sa passion pour les arts depuis plus de 25 ans. Tout d'abord danseuse classique, elle se diversifie dans différents styles et a participé à plus d'une centaine de projets scéniques depuis ses débuts : concours, démonstrations, comédies musicales...

Sujets connexes

%d bloggers like this: