Shakespeare à Hollywood au Théâtre Denise-Pelletier du 21 mars au 18 avril

The following two tabs change content below.

Marc-Yvan Coulombe

Pourquoi remonter aujourd’hui Le Songe d’une nuit d’été, cette pièce du grand William, jouée pour la première fois en 1604? «Parce que ça nous redonne, pendant quelques heures, une candeur dont on est tous nostalgiques. Ce désir de croire que tout est possible, que l’on perd ou que l’on apprend à taire. Notre version appelle à une rêverie commune.» C’est ce que répond Steve Gagnon qui cosigne la traduction et l’adaptation du texte avec Frédéric Bélanger. Leur relecture s’éloigne des forêts enchantées, au point où Titania (Maude Guérin) n’est pas une fée mais une star de cinéma! Le but est de donner à cette histoire mythique une résonance contemporaine, tout en la maintenant entre le rêve et la réalité.

On devine que la transposition de ce célébrissime texte dans un univers inspiré de l’âge d’or hollywoodien n’a pas dû être une mince affaire, car Le Songe d’une nuit d’été ratisse large, en racontant les mésaventures amoureuses de deux couples dont la vie devient illusion et théâtre, à cause des tours que leur jouent des êtres féeriques sous les ordres de Titania. Comment concilier les mondes dans lesquels évoluent les héros shakespearien en cause, soit: la cour et la jeunesse, les fées et les dieux, les ouvriers et le peuple?

« Je désire, comme metteur en scène, une rencontre de ces trois univers auxquels je confronte différents éléments : le présent et le passé, la jeunesse et la mémoire, le désir et l’amour, le théâtre et le cinéma », dit Frédéric Bélanger. Pour relever le défi d’intéresser un public majoritairement étudiant à un texte d’une autre époque, Bélanger a plus d’un tour dans son sac, comme il l’a déjà démontré, entre autres, avec l’adaptation à la scène du roman D’Artagnan et les Trois Mousquetaires pour ce même Théâtre Denise-Pelletier.

Distribution: Adrien Bletton, Dany Boudreault, Gabrielle Côté, Steve Gagnon, Karine Gonthier-Hyndman, Maude Guérin, Hubert Lemire, Olivia Palacci, Jean-Philippe Perras, Étienne Pilon.
Conception vidéo : Alexis Laurence
Scénographie : Francis Farley-Lemieux
Costumes : Sarah Balleux
Lumières : Julie Bass
Conception sonore : Sébastien Watty Langloi
Assistance à la mise en scène et régie : Julie Tessier
Chorégraphies : Annie Saint-Pierre
Coach vocal / chansons : Audrey Thériault.

Le Songe d’une nuit d’été, au Théâtre Denise-Pelletier, du 21 mars au 18 avril.

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: